Vous prévoyez d’aller au Japon? Les bonnes attitudes à adopter (et celles à oublier)

In Tokyo (here in Shinjuku), but also in the entire country, certain behaviors are to be avoided so as not to disturb the inhabitants. tonefotografia – stock.abode.com

L’extrême courtoisie des Japonais surprend plus d’un globe-trotter. Voici les us et coutumes à respecter au pays du Soleil levant, alors que ce dernier s’apprête à rouvrir aux touristes.

Manger dans la rue, exhiber ses tatouages, parler à voix haute dans le métro… Ce qui paraît banal aux yeux des Occidentaux peut surprendre voire déconcerter les Japonais. Attachés au teineinotion qui englobe la gentillesse, la douceur ou la discrétion, les habitants du Japon peuvent parfois avoir du mal à accueillier les étrangers du fait des différences culturelles.

«Ils ne sont pas de nature à s’énerver ou à réprimander, même s’ils se sentent froissés. La meilleure manière de ne pas faire de faux pas est d’imiter les Japonais autour de nous. Il suffit de les observaires pour mieux les comprendres», détaille Thierry Maincent, president of l’agence de voyages Japan Experience (formerly Vivre le Japon). The country is preparing to adjust its conditions of entry and to accommodate international tourists again.

Dans la rue, au quotidien

Dans le quartier de Shinjuku, à Tokyo, en juin 2022. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Pour dire bonjour, merci ou au revoir, il suffit de s’incliner légmentre devant son interlocuteur. Il faut éviter tout physical contact: forget the kiss or the poignée de main. Il est interdit de fumer dans la rue, sauf dans les endroits prévés à cet effet. Depuis le 1er juillet 2019, fumer dans l’espace public à Tokyo est passible d’une mende de 300,000 yens, soit 2100 euros. Certain restaurants comportent nevertheless des espaces fumeurs et non-fumeurs. Au passage piéton, les Japonais respectent scrupuleusement le feu rouge, même s’il n’y a aucune voiture à l’horizon.

Manger dans la rue est mal vu. Oublié le sandwich ou le cornet de glace avalé sur le pouce au milieu de la foule. Il ya peu de poubelles dans les rues du Japon: take a sachet with you to pour y mettre vos déchets que vous jetterez le soir de retour dans votre logement. Côté vestimentaire, les Japonais sont extremely soignés et élégantes, même en dehors du cadre professionnel, mais ils resten ouverts à l’extravagance. Les tenues trop casuales ou négligées risquent de ne pas passer inaperçu.

Dans les transports en commun

L’une des choses qui surprend le plus les voyageurs à leur arrivey au Japon, c’est le silence. Il faut le respecter. Dans le métro, si tout le monde ou presque use son smartphone, rare sont les personnes à passer des calls à voix haute. Le mode vibreur est de rigueur. Avant de monter, laissez sortir les passagers et placez-vous dans les files qui se formant devant les portes du métro.

Dans les bains publics

Dans les sources thermales (onsen), les personnes tatouées are generally invited to cover their tattoo. Rockzheart – stock.adobe.com

Les sources thermales (onsen) et les bains chauds (sento) constituent un moment de détente, presque de méditation, pour les Japonais. Il convient donc d’être silencieux. Il faut aussi éviter de s’y rendre si l’on porte des tatooages bien visibles. Les tatouages ​​renvoient à la mafia, les yakuzas, et jouissent donc d’une mauvaise image. Certains de ces lieux (but also les salles de sport, les spas…) sont interdit d’accès aux personnes tatouées, même si l’on va vers plus de souplesse pour les touristes. Certain établissements peuvent proposer de porter une sorte de pradrarap par-dessus les tattoos.

Chez l’habitant

Les Japonais n’ont pas l’habitude d’inviter des personnes à leur domicile, y compris les proches, notably en raison de la petite taille des logements. Lorscur’ils se retrouvent entre amis ou en famille, c’est generale au restaurant. Autant dire que les étrangers se font rares dans les immeubles d’habitation. Les choses ont changé ces dernières années avec l’essor des locations entre particuliers. Mais cette mode prend moins au Japon en raison des différences culturelles. Des mesures restrictives en vigueur depuis 2018 rendent d’ailleurs plus difficiles l’utilisation de platforms comme Airbnb.

Aujourd’hui, ce sont surtout les étrangers ou les Japonais de retour d’une longue expatriation qui louent à des visiteurs étrangers. Cela ne signifie pas qu’ils n’ont pas le sens de l’hospitalité, bien au contraire. Quoi qu’il en soit, si un Japonais vous invite, il est impératif de retirer ses chaussures avant d’entrer dans sa maison. En dehors des questions d’hygiene, il s’agit de respecter la distinction que font les Japonais entre le dehors et le dedans.

Au restaurant

Dans un restaurant de Tokyo, en juin 2021. Charlie TRIBALLEAU / AFP

Un restaurateur peut vous refuse l’accès son établissement, par exemple en mettant les bras en croix. Il ne faut pas insister. Il peut estimer qu’il ne parle pas sufficiente anglais pour vous accueillier dans de bonnes conditions et il cherche par là à éviter les situations génantes. At the table, never plant your baguettes on the plates, especially on the white rice, and don’t eat directly on the presentation plates. Laisser un pourboire est considered comme un affront, que ce soit au restaurant, à l’hôtel ou aupres de votre chauffeur de taxi. À noter que l’addition prend souvent la forme d’un ticket minuscule comportant très peu d’informations à part le montant. Demander une invoice detailed peut être perçu comme un manque de confiance.


Va au Japon (éditions Les Arènes et Komon), livre illustré de l’artiste graphique Vahram Muratyan, sort en librairie le 22 septembre 2022. Éditions Les Arènes et Common

Le voyagiste spécialisé Japan Experience (anciennement Vivre le Japon) created sa propre maison d’édition, Komon. On the occasion of the release of his first illustrated book, Va au Japon (en coédition avec Les Arènes), the travel agency proposes to discover the universe of its author, the graphic artist Vahram Muratyan. Jusqu’au 22 septembre, sa boutique du 30 rue Sainte-Anne, à Paris, se transforme pop-up store aux allures de Shinkansen, le train à grande vitesse japonais. L’exposition presents the plates of the book as well as the places emblematic of Japan in the form of miniatures.

[Initialement publié en octobre 2019, cet article a fait l’objet d’une mise à jour.]


À VOIR AUSSI Terminal F: comment se comporter au Japon

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.