Volkswagen ID.Buzz: the perfect vehicle for electric vanlife?

Après pas moins de trois concepts presented sur deux decennie, on ne croyait plus vraiment à la commercialization d’un Volkswagen Combi du 21e siècle. Et pourtant, voilà enfin l’ID.Buzz, dont nous avons pu prendre le volant au Danemark.

It’s been more than 20 years since Volkswagen tried to release a modern version of the Combi, this once-humble four-wheel drive that managed to rise to the top of the notoriety of Porsche models with the thread of time. Fans of the brand certainly remember the Microbus Concept proudly presented at the Detroit salon in 2001 to support the New Beetle. Ce dernier est resté au stade de prototype pour diverse raisons et le Bulli de 2011 ainsi que le BUDD-e de 2016 ont subi le même fate. Le ID. Buzz is the exception: unveiled in 2017, it got the green light from the leaders and arrived in concessions before the end of 2022 in a tôlé et vitré version.

Retro? Yes and no.

Launched in 1997, the New Beetle was part of a wave of retro cars that was on both sides of the Atlantic. Un quart de siècle plus tard, cette mode n’est plus en vogue, donc le ID. Buzz ressemble moins au célèbre split-window que la New Beetle rappelait la Coccinelle. Les feux avant ne sont pas ronds, par exemple, et ils sont bien plus hauts que ceux du Combi. C’est pareil à l’arrière: the Buzz adopts a modern allure qui rend hommage aux anciens modèles sans totalement les copiers.

The silhouette remains rather faithful to the Combi of the hippies: it is not impossible to confuse the Buzz with a large grille-pain if you forget to wear glasses and this point partially explains why Volkswagen has been 20 years before renaissing the Combi . Dans les années 1950, l’idee d’être assis à quelques centimètres de l’avant d’un fourgon ne choquait personne. Dans les années 2020, ça risque d’en froisser plus d’un — y compris les mannequins de l’Euro NCAP. Finding a balance between design and safety standards is more complicated than what we imagine, the brand explains to us.

Volkswagen rajoute que c’est l’idea qui compte, pas l’apparence. Like its ancestors, the Buzz offers an interior digne d’une caverne tout en restant relatively compact. Il mesure environ 471 centimètres de long (dont 290 centimètres d’empattement), 198 centimètres de large, et 195 centimètres de haut. Pas gigantesque, donc, mais on peut y fourrer 2 205 liters d’affaires en baissant les sièges arrière.

On the steering wheel, the word “retro” means rather an object that serves to see what’s behind it: only the handles that facilitate access to the back seats recall the Combi models equipped with the famous “quatraplat” motor. Volkswagen plays the card of simplicity with 100% digital instrumentation and a 10-inch touchscreen that displays the infotainment system (a 12-inch screen is available as an option). Il s’agit de la même technologie qu’on retrouve dans l’ID.3 et l’ID. 4, de ce fait le logiciel d’infodivertissement n’est pas affreusement compliqué à utiliser, mais un bouton pour controller le volume serait le bienvenu. Several USB-C ports are at the disposal of front and rear passengers.

Même assis sur la banquette arrière, avec des petites pliantes à sa disposition comme dans un avion, l’intérieur est spacieux et lumineux. C’est un des gros avantages du gabarit digne d’un carton de déménagement, mais rien n’est parfait : les vitres des portes coulissantes sont curieusement fixed.

Racines utilitaires

Un des seuls boutons qui reste sur le tableau de bord est celui qui animate le moteur électrique. Fixed to the rear axle, it develops 204 hp and 310 Nm thanks to a 77 kWh battery that promises up to 423 kilometers of autonomy in the WLTP cycle. Ce n’est pas enorme, mais c’est un résultat rather acceptable when we consider the dimensions of the Buzz and its weight of 2,471 kilos. Il faut compter 10.2 seconds pour arriver à 100 km/h et ne pas espérer dépasser les 145 km/h — ça s’arrête là. Volkswagen affirms that increasing the maximum speed would be totally useless, because the 145 already exceeds the speed limit in a large majority of countries – except in Germany, of course.

It is important to specify that the Buzz is not a Volkswagen model. Exactly. Sa conception est en fait signée Volkswagen Commercial Vehicles, donc il sort du même bureau d’étude que le Transporter et considerar la Golf plus comme une cousine que comme une sœur. And yet, le point le plus curieux du point de vue conductue est que le Buzz se comporte rather comme un crossover que comme un fourgon. Its braking range of around 11 meters is close to that of a Golf, which makes maneuvering in the city center relatively easy, and the battery (which is far from the heaviest piece of this puzzle) is located under le plancher, ce qui abaisse considerably le center de gravité et évite des frayeurs mi-virage.

Un des aspects qui différencie les voitures électriques des thermiques est le système de frenage regenératif. Certain constructors, comme Lexus, ne veulent pas en entendre parler: la RZ a une pédale pour avancer, une deuxième pour braker, et c’est très bien comme ça selon eux. Others, like Mercedes-Benz, find this technology useful and put several levels of regeneration at the driver’s disposal (often accessible with pallets). Volkswagen est a mi-chemin entre ces deux camps : les modes « D » et « B » que connairent bien les conducteurs d’ID (sauf ceux pour qui l’ID reste une DS dépouillée) sont disponibles dans le Buzz. In « D », the brake motor is roughly equal to that of a thermal vehicle. In « B », the brake motor is much more powerful and it is possible to drive without touching the brake pedal until a certain point — on peut ralentir sans utiliser le système de freinage hydraulique (qui est, comme sur les vieux Combi, à tambour sur l’essieu arrière) mais il faut freiner pour s’arréter à un feu rouge, par exemple. Nous trouvons qu’un niveau au-delà de B ne serait pas une mauvaise idea.

In “B” or “D”, the Buzz is comfortable and pleasant to drive: you can already imagine a road trip with good music, a beautiful view through the huge windshield, and a good picnic. dans le coffre. Mais, est-ce le but d’un fourgon ? Pour certain, oui. Pour d’autres, un fourgon est un simple tool au même titre qu’une clé a choc ou qu’une bétonnière, et c’est dans ce scenario que les chiffres du Buzz ne sont pas totalemente flattereurs. Volkswagen tells us that the Buzz can haul up to 1,000 kilos and gives a payload of 529 kilos for the glass version (648 kilos for the steel version), while a Transporter TDI can haul around 2,500 kilos. Even a Golf VII est capable de tirer jusqu’à 1 800 kilos. Oubliez l’idea d’acheter un Buzz pour tractor votre Combi de 1957 au prochain rassemblement Volkswagen.

Notre essai était trop bref pour tester l’autonomie et la capacité de recharge du système électrique. Volkswagen promises that a recharge of 5% to 80% takes approximately 30 minutes at 170 kW, while a complete recharge with the onboard charger of 11 kW requires seven hours and a half. Le courant passe dans les deux sens: une 230 volts disponible en option transforme le Buzz en generator en lui donnant la possibilité d’alimenter des tools et autres équipements. Si vous partez en forêt, amenez une rallonge : même éteint, le Buzz fait tourner votre tronçonneuse, votre sono et vos lampadaires.

À lire aussi
Volkswagen : joli départ pour les commandes de l’ID.Buzz

Une bonne ID(ée)

Il a fallu attend plus de 20 ans pour voir une interprétation moderne du Combi, mais le fruit de la patience est doux. Malgré ses lignes pas 100% retro, l’ID. Buzz reste confortable, pratique, et fort sympathique aussi bien pour le conductor que pour les passagers. It plays the same role in the Volkswagen range as the New Beetle played at the end of the 1990s: it’s a myth of the automobile remis au gout du jour et conçu comme un vaisseau amiral, pas en termes de prix, mais en termes d’ image. Even if the prices would make you look nostalgic for Woodstock, at least at 56,990 €!

The first models will arrive in concession before the end of 2022. At launch, the Buzz will be available in a unique configuration: with an electric motor at the rear and a battery of 77 kWh. Rien n’est officiel à ce stade, mais ce n’est pas difficile d’imaginer une gamme plus complète avec notably une version deux moteurs. Un Buzz à empatement long verra le jour prochaniment pour le marché américain.

Il nous reste une question : c’est pour quand, la version California?

Leave a Reply

Your email address will not be published.