Une puissante tempête solaire a troué le champ magnetic terrestre et creat de très rares aurores roses

A rare spectacle s’est joué dans le ciel de la Norvège début novembre : des aurores boréales de couleur rose ! Il ya longtemps que les chercheurs et les amateurs n’en avaient pas observéte. En cause, un trou dans le champ magnétique terrestre. Que s’est-il passé exactement?

Autour de notre Terre, il ya comme un bouclier magnétique. Il protège notre planète — et la vie qui s’y est développée, surtout, la biospherebiosphere — des rayonnements nocifs venus de l’espace. Mais il peut arriver que ce bouclier se fissure. Sous l’effet d’une importante solar eruptionsolar eruption de type éjection de massemasse coronal (CMECME). C’est ce qui est arrivé il ya quelques jours. Des vents solaires ont provocé une tempête géomagnétique qui a ouvert une brèche dans le champ magnétique terrestrechamp magnétique terrestre. Un trou qui, selon les scientifiques, est resté béant pendant pas moins de six heures.

Result : un spectacle rare — les chasseurs d’aurores evoquent les aurores les most intense vues depuis plus d’une decennie — d’aurores boreales de couleur rose ! La plupart du temps, ces lueurs célestes prennent des teintes vertes. Une couleur qu’elles doivent à l’excitation par les vents solaires de l’oxygen assez abondant dans la haute atmosphereatmosphere. Car en général, les vents solaires n’atteignent pas des altitudes plus basses qu’une centaine de kilometers.

De rares aurores boreales roses

Mais lorsque l’activité solaire est intense, les vents et les particules chargedes propelledées par les éjections de masse coronale peuvent pénétrer notre atmosphère plus en profondeur. Surtout lorsqu’elles se créent un trou dans le champ magnetic terrestre. Elles descendent alors à moins de 100 kilometers d’altitude. Et rencontrent de l’azote en masse. Qui, sous l’excitation, illumine le ciel d’une belle couleur rose.

Un autre phénomène lumineux étrange a été observéte cette même night du 3 novembre 2022. Du côté de la Suède, cette fois. Quelque chose qui ressemblait à des aurores boreales… de couleur bleue ! Mais les scientifiques hésitent encore à l’attribuer au trou present alors dans le champ magnetic de la Terre. Il pourrait aussi bien s’être agi… d’un test de missile russe!


Y at-il des trous dans le bouclier magnétique de la Terre?

Pour explicar la douche unusual de rayons cosmiquesrayons cosmiques ayant eu lieu le 22 juin 2015 during two hours, a team of researchers created several simulations from the data collected by telescopetelescope Grapes 3, en Inde. Elle suggests that, this day, the terrestrial magnetic field fut durement éprouvé, et même fissuré, par une tempêtetempête solaire. Une fragilité de notre bouclier qui surprend et alerte les scientifiques.

Article de Xavier DemeersmanXavier Demeersman paru le 10/11/2016

On June 22, 2015, a geomagnetic storm hit the terrestrial magnetic field at the moment the solar activity (five eruptions in five days) intensified. Une de plus, direz-vous, sauf que cette tempête se distingue de la plupart des autres. Comme l’ont montré les enregistrements realized with the network of detectors muonsmuons Grapes 3 (Gamma Ray Astronomy PeV EnergieSphase-3), situé à Ooty, en Inde, l’atmosphère de notre Planète fut, ce jour-là, bombardée durant deux heures de rayons cosmices, ce qui est loin d’être habituel.

According to the simulations of a team of researchers Tata Institute of Fundamental Researchces rayons de hautes energiesenergies ont profité de brèches dans les remparts de la magnetospheremagnetosphere pour s’insinuer. Le phénomène provoqua nombre de perturbations radioradio aux plus hautes latitudeslatitudesassorties d’aurores polaires flamboyantes.

Une situation qui n’est pas sans être préoccupante, ont les auteurs dans leur étude publiée recently dans Physical Review Letters, car cela suggests que le champ magnétique de notre Planète peut changer et s’affaiblir. Bref, ce bouclier indispensable à la vie sur Terre n’est pas à toute épreuve.

Une impressive tempête solaire

Everything started with a powerful ejection of coronal mass (in English, Coronal Mass Ejection ou CME) éructée par le SoleilSoleil. Quelque 40 heures plus tard, les particules projetées se sont abattues sur la magnétosphère terrestre à plus de 2.5 million de kilometers per hour, compressant notre bouclier au point de le réduire d’une taille moyenne de une taille moyenne de 11 rayons terrestre à seulement 4.

Cette tempête solaire fut, en quelque sorte, en mesure de reconfigurer le champ magnetic terrestre. “Cette vulnerabilité peut se produire lorsque le plasma magnétisé du Soleil déforme le field magnétique terrestre, étirant sa form aux pôles et diminuant sa capacité à devier les particules chargés”, explain the communiqué of theAmerican Physical Society.

Par chance, cet évènement insoupçonné n’a duré que deux heures et n’a eu que des conséquences mineures. However, this example reminds us that it is important to study these phenomena in order to prevent solar eruptions and, thus, to prepare for planetary chaos in our societies that are very dependent on electricity, radio exchanges, and satellites, etc. Que se serait-il passé en effet si la tempête solaire avait été de la même intensité que celle de 1859, connue sous le nom d”évènement de Carrington» (voir aussi « Tempêtes solaires : l’évènement de 2012 servira-t- il de leçon? ») ? Notre monde, interconnected, très vulnerable, aurait sans doute eu des difficulties à s’en remettre.

.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *