Tour d’Espagne – Mads Pedersen la 16e étape.. Roglic attacked and crashed

Dispute between Sanlucar de Barrameda and Tomares (189.4 kilometers), la 16e étape du Tour d’Espagne a vu la victoire de Mads Pedersen (Trek-Segafredo), ce mardi. Au terme d’une étape où il ne s’est pas passé grand-chose, à part dans les derniers kilometers, l’ancien champion du monde s’est imposé au sprint devant Pascal Ackermann (UAE-Team Emirates). The final stage was marked by an attack Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) à deux kilometers de l’arrivée. The Slovenian fell in the sprint final. Touché un peu partout, le coureur de 32 ans a récupéré 8 seconds à Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl Team) but a peut-être perdu bien plus avec sa chute… On his side, the Belgian was the victim of a puncture in the last three kilometers.

Vidéo – Mads Pedersen la 16e étape… Primoz Roglic est tombé !

Deux coureurs en tête, Ander Okamika et Luis Angel Maté dans l’échappée

C’est parti pour la troisième et dernière semaine du Tour d’Espagne 2022, qui commence par une 16e étape disputée entre Sanlucar de Barrameda et Tomares (189.4 kilometers). Cette dernière est tout d’abord animée par deux coureurs Espagnols, Ander Okamika et Luis Angel Maté. Formant l’échappée matinale, le coureur de la Burgos-BH et celui d’Euskaltel-Euskadi prennent rapidement du champ vis-à-vis d’un peloton qui sait que la journée va être longue. These are the teams Trek-Segafredo et Cofidis qui impriment l’allure du peloton, Mads Pedersen et Bryan Coquardtoujours à la recherche d’une première victoire cette Vueltaétant deux des favoris du jour.

Le peloton contrôle l’écart avec les hommes de tête

Au fil des kilometers, the situation remains the same: the escape is always made up of two men – Ander Okamika et Luis Angel Maté – qui ne résistante, bien evidentement, aucun danger pour le leader Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl Team). Le coureur le mieux classé est Luis Angel Maté qui pointe à la 61e place du classification général, à près de deux heures du maillot rouge (1h51’17”). Le peloton contrôle ainsi l’écart. Les different formations intéressées par la victoire à Tomares donnten le tempo. On retrouve d’ ailleurs toujours les mêmes écuries en tête de peloton – Trek-Segafredo et Cofidis – qui sont parfois aidées par d’autres formations.

Les échappés reprise à 13 kilometers, Mads Pedersen wins the 16th stage

A 45 kilometers, les deux hommes de tête comptent près de deux minutes d’avance. L’écart begins to descend à l’approche des 30 derniers kilometers malgré l’effort des deux échappés, Ander Okamika et Luis Angel Maté. L’avance des hommes de tête fond comme neige au soleil. At 17 kilometers from the finish line, judged by Tomares, the breakaway counts 20 seconds ahead of a peloton led by the red jersey formation – Quick-Step Alpha Vinyl Team – et par d’autres teams (Trek-Segafredo, Cofidis, Team BikeExchange-Jayco…). Les différences prétendants à la victoire d’étape se replacent à l’approche d’une petite bosse. Les échappés sont repris à 13 kilometers de l’arrivée. Ibai Azurmendi (Euskaltel – Euskadi) tente de partir en solitaire juste après la jonction, mais sans réusissement.

Il est avalé par le peloton deux kilometers après son attaque. The peloton accelerates in the final of the day. Victim d’une crevaison, Kaden Groves (Team BikeExchange-Jayco), vainqueur d’une étape, n’est ainsi pas en mesure de jouer la gagne. Et un peu à la surprise générale, Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) place une offensive à deux kilometers de l’arrivée. Pendente ce temps, Remco Evenepoel est victime d’une crevaison. L’ancien champion de Slovenia est suivi de cinq coureurs dans le final dont Pascal Ackermann (UAE-Team Emirates) et Mads Pedersen (Trek-Segafredo). Le Danois s’impose sur la 16e étape. But the sprint final was marked by the fall Primoz Roglic qui a peut-être perdu bien plus avec sa chute…

Andy Engels, the director sportif of Primoz Roglic at the arrival of the 16th stage of La Vuelta!

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.