The management of Christophe Galtier et un mercato almost à l’arrêt – Canal Supporters PSG 24-7

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale en ce mardi 23 août. La gestion du PSG et du vestiaire par Christophe Galtier saluée pour ses débuts au PSG, un début de saison salué, et un mercato dans le sens des départs qui n’avance pas.

L’EQUIPE accorde la part belle à Christophe Galtier dans son édition de ce mardi, tout particulier à sa management du vestiaire et des égos. Le Français se savait naturellement attendue sur ce sujet lorsqu’il a été nommé entraineur du PSG, même s’il ne pensait pas qu’il aurait à gérer un dossier aussi tôt. Pour ce qui est de cette accrochage entre Neymar et Kylian Mbappé pour un penalty face à Montpellierle technicien français answered avec brio, ce qui « teste de sa competence en la matière, quand bien même il n’avait encore jamais dirigé, au cours de sa career, des joueurs de la dimension de Neymar, Kylian Mbappé, Leo Messi ou Sergio Ramos ». Ainsi, une semaine après l’épisode contre Montpellier, L’EQUIPE estime que Christophe Galtier « a su reestablish le calme au Campo des Loges et rappeler le sens des priorités ».

« C’est un mec qui fédère, qui a du caractère, du charisme et n’a pas peur de dire les choses, même à des garçons comme Kylian Mbappé or Neymar. Parce qu’il sait comment les dire. Il va les perdre amicalement par le cou, par l’épaule, leur parler de leur vie en général et, quand il va sentir le moment, glisser gentiment ce qu’il attend d’eux sur le terrain et dans le vestiaire », résumé ainsi son ancien team manager à l’ASSE Eric Blondel. Comme l’explique L’EQUIPEla gestion de groupe de Christophe Galtier se résumé surtout à de la communication, aussi bien en tête à tête que devant son groupe, bien conscient du fait qu’une partie de la réusissement de la saison dependera de l’atmospher de son vestiaire.

C’est notably ce qui l’a conduit à régler au plus vite les crispations engendrées par l’affaire du penalty entre Kylian Mbappé et Neymarbien aidé par un Sergio Ramos leader qui n’hésite pas à parler aux deux stars parisiennes. L’ordre déjà établi lors de la tourne au Japon a été rappelé comme l’explique L’EQUIPE : le Français en tireur numéro 1, le Brésilien en numéro 2, sous réserve d’évolutions au fil de la saison.

Dans la gestion de Christophe Galtier, L’EQUIPE note aussi ses efforts dans sa communication extérieure pour ne pas mettre en valeur l’une de ses trois stars plus qu’une autre. Exemple type ce week-end : quand Kylian Mbappé est mis en avant pour les penalties, le travail de Neymar est dans la foulée souiné par l’entraineur du PSGtandis que Leo Messi récoltait des louanges après le match contre Clermont. According to the French media, the management of the three stars is pursued also in a tailor-made tactic, the offensive animation being one of the aspects most worked on Christophe Galtier. Le Français cherche ainsi à leur accorder une autonomie sur les phases de possession, avec des coéquipiers en soutien total, pour obtenir en contrepartie plis d’efforts de leur part pour pour conserver l’équilibre collective in vue des grosses échéances, notably en Ligue des champions .

Dans son édition de ce mardi, L’EQUIPE s’attarde également sur le mercato à l’arrêt côté PSG. Les départs les plus chauds restent ceux de Keylor Navas a Naples (qui poursuit ses soins au Camp des Loges), de Leandro Paredes à la Juventus et d’Ander Herrera à l’Athletic Club, sans qu’il n’y ait de véritables advancedes en l’état. Le dernier cité ne veut d’ailleurs pas perdre une partie de son salary en quittant le club, tout comme Layvin Kurzawa. Le Français est bien ciblé par Fulham selon L’EQUIPE, mais il n’est pas prêt à réaliser de grosses concessions financières pour partir. En l’état, le club anglais n’a pas formulé d’offre – les choses potrouint se décanter dans les derniers du mercato pour un prêt avec prise en charge partagée du salaire. En outre, le quotidien sportif confirme que les discussions vont reprendre avec Everton pour Idrissa Gueye et que Djedi Gassama va prolonger avec le PSG Avant de partir en prêt au Cercle Bruges, FC Basel ou Almeria.

D’autres départs n’avancent absolument pas selon L’EQUIPEà savoir ceux de Julian Draxler et de Rafinhaqui n’ira d’ailleurs pas à Al Arabi malgré un intérêt évoqué dans la presse au cours des dernières heures. Les intérêts à l’égard des deux joueurs du PSG n’iraient pas plus loin qu’un stade préliminaire. Surtout, à quelques jours de la fin du mercato, Christophe Galtier et Luis Campos beginraient à s’agacer du fait qu’Antero Henrique continue de se montrer très ferme dans des négociations selon L’EQUIPE. L’attitude du Portugais serait ainsi incomprise en interne.

Dans son édition du jour, Le Parisien se concentre sur un PSG qu’il qualifie d’irrésistible. Trois matches, trois victoires et 17 buts marqués, du jamais vu depuis le Stade de Reims de Raymond Kopa en 1952 comme le rappelle bien le media francilien. « L’impression de force dégagée par l’équipe de Christophe Galtier emporte tout sur son passage en ce début de saison », écrit le quotidien régional qui note que le PSG n’a pas souvent débuté des saisons sur un tel rythme (mis à part en 2015-2016 avec Laurent Blanc et en 2018-2019 avec Thomas Tuchel).

Pour Le Parisientout cela est rendu possible par un Christophe Galtier qui a su mettre ses joueurs en osmose. Le Français a les mains libres pour imposer sa vision au club tant il est apuéd par Luis Camposce qui est en soit une nouveauté pour le PSG après des années de relations conflictuelles entre les entraineurs et les directeurs sportif, ce qui deteint sur les acteurs du jeu, « comme le montre une scène de joy entre des gamins tout heureux d’avoir réussi une combinaison pour ouvrir le score dès la 9e seconde ».

Le Parisien estime également que l’affaire du penalty entre Neymar et Kylian Mbappé est la demonstration de la nouvelle mentality au sein du groupe. Un recadrage a eu lieu le lendemain, et tout le monde a ensuite fait bloc pour passer à autre chose, avant un récital ce weekend-contre Lille, où le trio a eu le mérite de travailler défensivement en plus de briller offensivement. Dans les statistics plus globales, le PSG a marqué sept buts pour neuf tirs cadrés, et ce après un ratio de 50% la semaine précédence (5 buts pour 10 tirs cadrés) et de 41% celle d’avant (5 buts et 12 tirs cadrés). Le plus grand défi de Christophe Galtier « sera de faire en sorte que l’envie perdure, surtout après la Coupe du monde », note Le Parisien.

Finally, le quotidien régional met l’accent sur la préparation estivale de qualité où, pour la première fois depuis 2017, aucun joueur du PSG n’était concerned par une competition internationale. La pause était indispensable, aussi bien pour les corps que les esprits, et tout le monde se sent actuellement bien selon Le Parisien après une Préparation physique qui integré les objetives de début de saison et la problematic du Mondial à venir ». En plus du physique, Le Parisien note enfin que la tactique suit puisque Christophe Galtier « a pu mettre en place une idée diretrice autour d’un schéma évolutif mais à la base identique » with son 3-5-2. Le quotidien régional indicates that the effectiveness adheres to this nouveau système demandant des efforts dans le replacement, y compris aux attaquants, ce qui favorise l’ensemble des individualités. Le Parisien se simply pose la question en ouverture de savoir si cela porra bien durer et de comment des remplaçants poignant être intégrés, sans oublier la question de l’équilibre défensif à trouver.

Leave a Reply

Your email address will not be published.