Test de Disney Dreamlight Valley sur PC par jeuxvideo.com

Gameloft surprised everyone by announcing a life simulator à la sauce Disney. La promesse était prometteuse pour tout fan de l’univers initiated par ce cher Walt: vivre dans une vallée enchantée et se lier d’amitié avec Mickey, Vaiana, Dingo ou encore Merlin. Mais est-ce vraiment aussi magique que cela sonne?

Avant-propos

This test was carried out at the beginning of early access to Disney Dreamlight Valley on PC. Le jeu est voué à évoluer et à s’amelioreur au fil du temps et ce que nous avons teste n’est, en quelque sorte, qu’un avant-goût du jeu final.

Dreamlight Valley est un lieu enchanté où cohabitent les héros des films Disney, toute génération confondue. But a terrible plague has fallen on this peaceful valley. L’Oubli est venu corrompre Dreamlight Valley et ses inhabitants, dont certains se sont mystérieusement envolés. Mais heureusement, l’élu est arrivé et va pouvoir user de sa puissante magie pour écarter le mal, ramener les inhabitants, les rendre heureux, restorer la beauté de la vallée et, au passage, y vivre une vie merveilleuse.

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

Animal Crossing version Disney

Dans le domaine des jeux de simulation de vie, il est difficile d’échaper aux comparaisons avec des mastodons comme Les Sims ou Animal Crossing. Et pour le cas de Dreamlight Valley, c’est forcément au second que l’on pense. Il faut dire que le gameplay de base est en tous points similaire à celui de l’exclusivité Nintendo. Vous êtes en effet dans un village tout mignon et coloré qu’il vous faudra remplir avec de nouveaux inhabitants (Minnie, Vaiana…). Pour ce faire, il vous faudra notamentally amasser différentes ressources que vous pougeres soit pêcher, récolter, ramasser ou miner. Ces ressources durement acquises poignant notably être vendues afin d’agrandir votre maison, la decorer ou amelieror votre vallée. On a même un remplacement de Tom Nook, joué ici par un personnage parfait pour le rôle : cet avare de Picsou.

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

Ce qui fait équalé penser à Animal Crossing, c’est bien sûr l’importance de la personalization. Avec de nombreux meubles à acheter dans la boutique de Picsou (changing daily), vous avez de quoi vous construire votre petit nid douillet bien à vous. Mieux encore, vous pouvez façonner votre personnage et ses vêtements à votre convenance. Si le système de création de perso n’est bien sûr pas aussi poussé que dans Les Sims 4, il est tout de même étonnamment riche. Plus surprising encore est l’inclusivité dont a fait preuve Gameloft. Tâches pigmentaires sur la peau, hijab, bindi… Tout le monde (ou presque) peut créer un personnage à son image sur Dreamlight Valley et c’est assez rare pour le underreiner.

We continue with the common points with the principle of real times: le temps en jeu avance au même rythme que dans la vraie vie. On nous promet alors des routines différentes selon l’heure de la journée ou de la nuit pour les PNJ. Hélas, dans les faits les choses sont un peu différentes. Globally, les PNJ se displacent de façon assez aleatory et ont pris l’habitude de rester éveillés une bonne partie de la nuit. De façon plus générale, ces derniers peinent à actir de façon coherente avec leur environnement et la météo, cassant un peu le côté immersion. Pour le reste, les ressources à ramasser semblent être les mêmes de jour comme de nuit. Les plantations ne se calent pas non plus sur l’horloge et peuvent être récoltées après quelques dizaines de minutes seulement. Cela est certes bien pratique pour avancer en jeu, mais nous fait douter de la pertinence du temps réel.

En revanche, Disney Dreamlight Valley a un avantage certain : il parle aussi bien aux petits qu’aux grands. Son principe en fait un terrain de jeu parfait pour les enfants qui s’émerveilleront devant la beauté de ce monde et la presence de leurs personnages de dessin animé préférés. On the other hand, it has a second lecture and large possibilities that will also appeal to adult Disney fans. Pour les autres, vous risquez de passer à côté de toute la magie de l’univers qui reste le main point fort du jeu. Ça, c’était pour le côté simulation de vie. But il ne s’agit pas de la seule chose qu’a à offrir Disney Dreamlight Valley. Hybride, il propose en effet tout un pan aventure que nous allons explorer sur le champ.


Un jeu d’aventure digne des films de notre enfance?

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

Nous l’avons évoqué plus haut : le monde de Dreamlight Valley is corrupted by a demonic force called l’Oubli. Pour découvrir ce qui en est la cause, le jeu vous propose toute une série de queste Histoire à suivre, notably auprès de votre guide, ce cher Merlin. Votre but sera ainsi non seulement de ramener tous les inhabitants de Dreamlight Valley mais également d’éloigner l’Oubli pour acceder à de nouvelles zones et donc restore la grandeur passée de la vallée. Pour ce faire, il faudra récolter de la Dreamlight. Cette monnaie un peu particulier s’obtient en validant des succès et des quêtes quotidiennes. Le système est bien fait et le sentiment de reward permet d’avancer sans jamais se sentir frustré.

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

Une fois la somme necessaire récoltée, vous pougeres donc débloquer une nouvelle zone à restorer et à explorer (de la plage aux montagnes, en passant par le bayou). Au fur et à mesure, le monde de Dreamlight Valley s’agrandit et devient de plus en plus plaisant à perochir. Each biome is very different and full of new resources to exploit as well as souvenirs and others collectibles. Seul point negative à relever : les déplacements qui deviennent un peu longs quand l’on doit se displacer entre deux zones éloignes ne disposant pas encore du déplacement rapide.

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?
Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

Revenons maintenant aux quêtes. Il ya donc celles concernant l’histoire, mais également d’autres centrées sur chacun des PNJ. Each inhabitant of Dreamlight Valley has its own problems. Mickey is desperately looking for Minnie for example, while Rémi wants to tour his restaurant. Ainsi, on se retrouve avec de très nombreuses quêtes coherentes qui donnent plus de profondeur et d’intérêt au jeu, tout en boosting sa durée de vie (bien que plus ou moins infini comme tous les jeux du genre). Unfortunately, elles se résumétent trop souvent à aller cuisiner un plat, crafter un objet ou faire des allers-retours d’un personnage à un autre. Vous l’aurez compris, à la longue cela devient un peu répétitif. Heureusement, il est plaisant de se trouver implicante dans les intrigues des personnages que l’on adore tous et cela atténue un peu le côté rébarbatif.

Successfully completing these quests will allow you to improve the level, but also to develop the different personages. Dans Dreamlight Valley, les relations que vous entretenez avec vos voisins sont importantes. They allow in effect to unlock new objects and new quests, but also to facilitate your collection of resources by making it with the companion of your choice. Between the quests, the ballads, the gifts to offer and the daily discussions, there are many ways to improve your relationship with Mickey and his companions. Qui plus est, vous avez la possibilité de partir à l’aventure dans d’autres mondes (la cuisine de Rémy, l’île de Vaiana…) et ramener au bercail les personnages que vous y trouverez. Au nombre de trois pour l’instant, ils proprietre être de plus en plus nombreux au fil du temps. This perspective gives a good reason to dive into the game regularly. Mais encore faut-il pour cela passer outre ses nombreux défauts.

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

Work in progress

On l’a dit, Disney Dreamlight Valley vient de se lancer en accès anticipé au moment où nous écrivons ces lignes. Et unfortunately cela ne se resent que trop bien. Si sur PC le jeu est fluide, assez beau et propose extremely peu de temps de chargement, technically il ya quand même du travail. Les bugs sont beaucoup trop présents en jeu, forçant même le joueur à relancer Disney Dreamlight Valley parfois plusieurs fois par jour. Il ya de quoi perdre patience à ce niveau, mais pas seulement.

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

La collecte de certaines ressources peut se révéler particularly fastidieuse. Ainsi, vous pouvez parfois enchaîner une dizaine de quêtes sans aucun problème, puis vous retrouver blocked une journée entiere because il vous manque une ressource impossible à trouver. Surtout que le système des bulles pour la pêche par exemple peut se révéler être un index trompeur. It is felt that the game needs to be refined at this level, so that some players are frustrated and discouraged. La cuisine, omniprésente dans le jeu, gagnerait également à être étoffée avec un peu de gameplayà la manière de Kingdom Hearts 3, pour ne pas tomber dans la case “tâche redondante et mécanique”.

Economic model

The game will be free-to-play at its launch. En revanche, l’accès anticipé est lui payant. En l’état, difficile de dire quelle place prendra l’aspect financier au launch du jeu. A season system allowing you to get rewards (skins, furniture…) is already in place with the option to opt for a Premium pass. Pour l’instant, pas besoin de débourser de l’argent réel pour le valider ayant déjà la monnaie in-game suffisante, mais on se doute que cela changera lorsque le jeu pasera free-to-play.

De façon plus générale, le titre essuie quelques manques çà et là, notably sur l’ambiance sonore. If the retravaillées versions of the Disney music are un véritable plaisir à entendre au début, elles sont trop peu nombreuses et deviennent donc vite lassantes. Même problème pour les doublages officiels français qui se limitent unfortunately à quelques phrases ou onomatopées répétées en boucle, parfois en total décalage avec ce qui se dit realtement. De façon générale, l’ambiance sonore est trop inégale, passant de moments sublime à un vide acoustique assourdissant. En somme, il ya de très bonnes idées mais pas encore assez exploitées. Un constat que l’on retrouve unfortunately sur d’autres aspects, de la photo à la gestion de l’énergie en passant par les dialogues…

Disney Dreamlight Valley : un serious competitor pour Animal Crossing ?

Conclusion

Points forts

  • L’ambiance enchantée de Disney
  • Beaucoup d’activités et de quêtes coherentes…
  • Une personalization poussée et inclusive
  • Un bon goût de reviens-y
  • Bon système de progression

Points weak

  • Des bugs, trop de bugs
  • … mais trop répétitives
  • Ambiance sonore trop inégale
  • Temps réel non exploité
  • Une collecte de ressources parfois trop frustratingte

Disney Dreamlight Valley tient un concept hybride qui fonctionne bien. Couplez cela avec l’univers merveilleux de Disney et vous obtenez deux très bonnes raisons de vous y plunger quotidiennement. Mais le titre de Gameloft est encore en chantier et cela a de quoi gâcher l’expérience (bugs, optimization hasardeuse, répétitivité…). The bases are good and promising, but Disney Dreamlight Valley still has work to do to hope to find a place alongside the greats. Il en a en revanche le potentiel et son évolution est donc à suivre.

L’avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !

Leave a Reply

Your email address will not be published.