«Star Academy»: Julien and Stanislas eliminated, Anisha and Tiana saved

Le jury n’avait pas son mot à dire. À l’issue de ce cinquième prime time, deux candidats devaient quitter l’aventure. Pour avoir une chance de rester, les quatre nommés – Anisha, Tiana, Stanislas et Julien – devaient séduire le public et compter sur l’amitié de leurs camarades. Au bout de près de 3 heures d’émission, les téléspectateurs ont fait leur choix : ce sera Anisha, qui séfondre sur scène à l’annonce de son nom. Pour les élèves du château de Dammarie-les-Lys, le moment est delicatet. Sans surprise, Chris sauve son binôme Stan, Léa préfère sa copine Tiana. Louis apporte aussi sa voix à la seconde. Dernière à donner son avis, Enola veut « ramener la petite à la maison ». Tiana, la benjamine de la promotion 2022, pursuit donc l’aventure. Les deux garçons are eliminated.

The soirée begins with images of Grégory Lemarchal défilant derrière les élèves qui venaient d’interpréter leur hymn, “Ne partez pas sans moi” de Céline Dion. Patrick Fiori rejoined them on the plateau to interpret « Écris l’histoire », the premier single that the winner of season 4 had unveiled at his exit. When Nikos arrives, he is accompanied by his parents and the sister of a young man who has died of mucoviscidosis.

Before launching the soirée, the presenter made a wink to Yanis Marshall – the dance teacher celebrated her birthday last night – and drew attention to Marlène Schaff, who had dazzling green hair this evening. avec ceux d’un rouge flamboyant d’Adeline Toniutti, la prof de chant.

« Louis justifies the program à lui tout seul »

A quick glance at the podium of the week allows us to confirm that Louis is premier of the class with 15.8/20. Une place confirmed by his duo with Zazie, who will return as a coach in season 12 of “The Voice”. Si sa voix semble le trahir sur les premières notes de « Je suis un homme », il se donne corps et âme dans ce titre ultra-puissant. Et emballe Michaël Goldman qui lui tresse des lauriers : « Louis, c’est histoire d’une ascension fulgurante. Il justifie le program à lui tout seul. »

Les nommés vont-ils faire mieux que Grégory Lemarchal dans leur battle sur « L’Envie »? Surprise: Anisha and Tiana let the chevaux et vibrent de rage sur le refrain, quand les garçons semblent plus timorés.

Ce soir, ils défendent aussi leur place au château de Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne) avec des duos forts. Djadju assure à Tiana, la benjamine de l’émission, qu’il va « l’élever au rang de reine ». Patrick Fiori et Anisha affichent une belle complicité sur « J’y vais ». Julien, qui commence à être un habitué sur le banc des nommés, fait le show avec Tayc sur « Le Temps ». Dernier à passer, Stanislas a électrisé la scène, en osmose avec Feu ! Chatterton sur « Un monde nouveau ».

S’il n’y a qu’une chose à retenir de ce prime, c’est sans doute possible la grâce infinie et la puissance hors normes d’Enola en solo sur « À corps perdu » de Grégory Lemarchal. Une lourde pression reposait sur les épaules de la young femme. Elle se produisait notably under the eyes of the répétitrice Lucie Bernardoni, qui faisait partie de la même promo. Après avoir offert une performance incroyable, Enola finit la voix brisée par l’émotion. La salle entière est bouleversée. « Tu ne le savais peut-être pas mais c’est ma chanson prefere de lui. Tu l’as divinement interprète », la félicite la mère du chanteur.

Louis s’attaque à un Everest vocal en solo sur « It’s all coming back to me now ». De son propre aveu, Céline Dion est sa « mère spirituelle ». Il tremble sur les dernières notes de la chanson qu’il a brilliantly interpreted. Yanis Marshall, qui a dansé avec la Québécoise, est conquis : « Je t’emmène à Las Vegas. »

Les quatre candidats qui ne sont pas en danger prennent du bon temps en proposant au public une sparkling pajama soirée. Les filles jouent les midinettes sur « Girls just want to have fun », de Cyndi Lauper, les mecs s’en donnent à cœur joie sur « Wake me up before you go-go », des Wham, avant que tout le monde reprenne le générique de “Friends”. Ce n’est pas toujours juste mais c’est bourré d’énergie.

Vitaminée aussi, la performance de Léa sur « Hot stuff », de Dona Summers. Celle qui estime être la meilleure en danse “en partant de la fin” relevé le défi launched by Yanis Marshall et réveille la Beyoncé qui sommeille en elle. Il faut dire que le prof a bichonné son élève en l’entourant d’une douzaine de ses danseurs. Grraou!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *