Robert Gaillard filmed les images choc des caravanes sous le pont, “je n’aime pas les revoir, c’est trop dur”

A une époque où les réseaux sociaux n’existaient pas, pas plus que les chaînes toute info, ces images amateur des inoondations de Vaison-la-Romaine, le 22 septembre 1992, ont ému la France entière. Robert Gaillard filmed the caravans carried away by the flots s’écrasant contre le pont romain.

A l’époque de la catastrophe, Robert Gaillard was 35 years old. Il résidait dans la ville haute de Vaison-la-Romaine (Vaucluse), connue pour ses vestiges romains particularly riches. Alors qu’il était calfeutré chez lui, le 22 septembre 1992, comme tous les autres habitants du village en raison des fortes prêtements et de l’orage, il a entendu un grand bruit comme un grand bouillonnement. Sa femme lui dit alors, “c’est l’Ouvèze qui déborde”.

Ni une, ni deux, il fonce pour arriver en bas du village, camera à la main. The video amateur is very interested in history, he knows that this rare phenomenon has already occurred in the past. I want to capture this moment.

“Cette année là, je voulais écrire un livre sur les ruines romaines, alors je suis allée en mairie dans les archives me renseigner. C’est comme ça que j’ai vu qu’il y avait déjà eu de grandes crues au moment de la révolution française et même avant, dans le village“, report Robert Gaillard.

C’est comme ça que j’ai vu qu’il y avait déjà eu de grandes crues au moment de la révolution française et même avant dans le village

Robert Gaillard arrives at 15h30 sur une place qui surplombe le pont romain, une vingtaine de personnes sont déjà là. Dans un premier temps, il est le seul avec sa caméra. Il filme tout ce qu’il voit : “en tant que historien, c’était important pour moi de garder des images de cet événement marquant et d’avoir des archives”.

En continue, il tourne pendant un peu plus d’une heure trente et les images sont ahurissantes, on y voit de l’eau qui sort des fenêtres des habitations et des torrents qui emportent tout.

“C’était très impressive. Mais à ce moment là, tout le monde pensait que la situation était sous contrôle et que nous étions protégés”, se remémore celui qui est aujourd’hui antiquaire à Vedène, près d’Avignon.

“Il y avait beaucoup d’insouciance. Je me rappelle d’une dame qui était entrain de balayer sa terrasse alors que juste à côté des mètres d’eau s’écoulaient”, ajoute-t-il.

But one sequence remains more particularly associated with this catastrophe, dans le monde entier: des caravanes du camping voisin, chahutées par l’Ouvèze venant se fracassent violemment contre l’arcade du pont romain.

Assister à de telles scènes l’a profoundly marque. Certain visions resten ancrées comme les cris des gens qu’on entend dans sa vidéo.

Ce nest que le lendemain que le vidéaste amateur se rend compte de la gravity de la situation, quand on lui annonce la mort de plusieurs dizaines de personnes et notably au camping.

Il se souvient très bien du jour qui a suivi l’inundation : ” c’était une journée radieuse mais terrible, les gens étaiten tristes, en deuil car il y avait des victimes. Il y avait le va-et-vient des hélicoptors et des plongeurs dans l’Ouvèze. La population était en état de choc”.

A Vaison et alentours, 39 personnes sont mortes dans la catastrophe et quatre autres ont disparu.

Comme lui, deux autres personnes ont aussi eu le réflexe de filmer la catastrophe. Robert Gaillard proposes his images à France 2. La chaîne les lui achète et il reverse l’argent aux sinistrés. “J’ai fait ça dans une démarche informative”, précis l’antiquaire.

Avec les deux autres vidéastes amateurs, ils décident de rassembler leurs images et d’en faire un film sur l’inondation. “On a réussi à vendre 6.000 cassettes, c’est enorme quand même !, s’exclaim t-il. Avec ça, on a pu collecter 7,000 francs à peu près, c’était une belle action pour les victimes”.

On a réussi à vendre 6000 cassettes, c’est enorme quand même!

Aujourd’hui, Robert Gaillard n’aime pas revoir ces images“c’est trop dur, ça ravive des souvenirs”. Il ajoute : “ ce sont des choses qu’on préfere oublier”. Pour autant, il se rendra à la cérémonie commémorative organized dans le jardin des neuf damoiselles, au niveau de l’ancien emplacement du lotissement Thaos, qui a été emporté par les eaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published.