quand Joey Starr ou Koba LaD font l’école aux ados

Each year in France, nearly 100,000 students drop out of the school system. C’était le cas de Paris, son of one of the founders of Studytracks. Il a trouvé la solution pour le réconcilier avec les courses et en a fait une application qui pourrait bien te rendre service.

Du « son » pour lutter contre le décrochage scolaire

L’histoire de Studytracks prend racine dans un quartier de Londres en novembre 2015. Paris, jeune garçon de 3ème, échappe progressivelyment au système scolaire. Il perd le goût de l’école, de l’apprentissage et s’engouffre dans la spiral du décrochage scolaire.

Son père, George Hammond-Hagan (producer de musique) et un couple d’amis Alexandre et Virginie Houpert (teacher) decide alors de créer une bouée de sauvetage sur-mesure pour Paris.

L’adolescent est fan de musique, et connaît des texts de rap par cœur. Si certains morceaux de musique lui restent en tête, pourquoi ne pas tenter l’audacious mélange musique et cours.

Les trois co-fondateurs de ce qui deviendra Studytracks misent alors sur le talent de composer de George et l’expérience de Virginie (enseignante). Ensemble, ils se penchent sur le program scolaire de Paris.

C’est la théorie de la loi de Newton (universe gravitation) qui est mise en musique, avec refrains et rythmes travailles pour entrer dans la tête : c’est ainsi que naît l’histoire de Studytracks!

Et le pari fonctionne beyond expectations! Non seulement Paris retrouve le chemin l’école, mais les résultats follow. Paris a non seulement obtenu son brevet, mais il a continué son cursus et frequente aujourd’hui les bancs de l’université.

Face à la réussite de Paris et à l’intérêt des professeurs pour la méthode, George Hammond-Hagan, Virginie et Alexandre Houpert se lancent dans l’aventure Studytracks!

Bientôt dans toutes les écoles ?

Credit Photo – © Studytracks

Après avoir développé l’application en Angleterre et aux États-Unis, les trois co-fondateurs s’attaquent au programme scolaire français et solicient un rendez-vous aupres du ministère de l’Éducation nationale.

S’en suit un travail mené avec des scientifiques spécialists des sciences cognitives (pour adapt les chansons et texts aux techniques d’apprentissage), puis le trio se lance dans la création de productions musicales. “On ne peut pas tricher avec des ados, on ne peut pas mettre des courses avec la mauvaise musique parce que ça ne fonctionne pas” Alexandre Houpert explained.

Pour les paroles, l’application met à disposition des fiches de résumés régédées par des professeurs agréés. Un travail qui va permettre à l’application d’être validé par le GAR (Gestionnaire d’accès aux ressources de l’Éducation nationale) et ainsi deployed dans des établissements scolaires sur tout le territoire.

Plus de 1800 chansons sont aujourd’hui disponibles sur l’application pour des niveaux allant du CM1 à la Terminale en passant par le CAP. Courses interpreted by artistes à l’influence majeure sur la cible étudiante.

Koba La D, Fianso, Joey Starr, ces profs 2.0

« Freedom is the fact of disposing of one’s person and one’s goods without natural or societal constraints,

Sans aucun obstacle physique ou même moral. »

La voix de Joey Starr résonne. Le cours de philosophie sur la Liberté donne la chair de poule, sensation pending. Like him, d’autres artistes have accepted to lend their voices voluntarily and to transform the «academic» courses into «unique» pieces.

Les élèves écoutent ainsi les rappers Koba LaD, Fianso ou Joey Starr dispenser des courses de philosophie ou d’histoire sur une rythmique alléchante. Parmi les stars des ados qui se sont prêtés à l’exercice, les YouTubeurs Michou, Inoxtag suivis par des millions de jeunes font figure d’exemples.

Icônes d’une génération ils et elles participent autant au success de la platforme qu aux résultats scolaires des utilisers.

L’application est gratuite et les artistes bénévoles. De l’influence bien utilização, ça change tout!

Guillaume Tarde

Leave a Reply

Your email address will not be published.