Pourquoi l’Espagne et le Portugal sont-ils temporairement sortis du système électrique européen?

Bruxelles has recognized the “Iberian exception” and authorized Spain and Portugal to resume their electrical autonomy temporarily exiting the European tariff system. Pourquoi cette exception est-elle possible et quelles en sont les conséquences pour les compagnies et les consommateurs? Pourrait-elle être étendue à d’autres countries de l’Union où le prix du MWh a atteint des niveaux stratosphériques? On a dépassé, vendredi 26 août, la barre des 1.000 euros le MWh dans l’Hexagone!

Previously reserved for national monopolies ensuring 100% of production and distribution, the European electricity market was opened to competition in 1996. Initially reserved for industrialists, it was extended to all individuals in 2007. .The competitive market signifies that in the European Union, any public company or private company can freely sell MWh and that any company or individual can freely choose its supplier. En d’autres termes, et aux limites techniques près, l’électron qui s’arrêtait jadis aux frontières peut aujourd’hui circuler librement dans le réseau européen. Ce libre marché a de facto induit une règle qui peut paraître a priori debatable mais qui, dans un marché libre, est pourtant incongestible : le merit order ou règle de la source marginale.

La règle du merit order

Le merit order estábilit un ordre de priority dans la mise en œuvre des différentes de unités de production électriques (coal, fuel, gas, hydraulique, nucléaire, renouvelables). Chaque demi-heure, elles sont appelé dans l’ordre croissant de leur cost marginal, en comménzant par la moins chère jusqu’à la plus chère. Pour chaque demi-heure, le prix est calqué sur celui de la dernière unité de production solicititée (c’est-à-dire la plus chère). En effet si le prix de la dernière source ne pouvait être garanti, son producer ne la mettrait jamais en oeuvre. Tel n’était evidently pas le cas avant l’ouverture du marché européen: each country had a natural monopoly (EDF en France) qui gérait seul l’ensemble des sources et pouvait alors proposer au consommateur un prix moyen. Déficitaire sur la dernière source, il pouvait compenser ses pertes sur les sources les moins chères. Dans le système actuel de providennières multiple et concurrentes, le producer de la dernière source (gas : dans la mesure où il faut en moyenne 3 MWh de gaz pour fabricer un MWh d’électricité, un gas ayant dépassé les 300 €/MWh conduit à un MWh électrique proche de 1.000 €) n’est beneficiaire qu’à la marge. Les autres, en revanche (renouvelables, hydroélectricité et nucléaire), engrangent de super profits sur le dos du consommateur. Quant à ce dernier, sa seule satisfaction est de ne pas subir de black-out. Il paye en quelque sorte au prix fort une sorte d’assurance tous risques sans franchise.

Le merit order est davantage une règle necessaire à la libre concurrence qu’à l’existence d’un marché européen. En effet, même avec un réseau électrique national totally isolated, un marché libre interne ne peut s’extirper du merit order tout en garantissant un « zéro black-out ». Pour s’en abstraire totalemente, two conditions are necessary: ​​on the one hand, to have the national capacity to disconnect from the European network, on the other hand, to return to a national monopoly without competition. On pourrait aussi imagine un monopole supranational européen régulant l’électricité sur l’ensemble de l’Union européenne. However, taking into account the great differences between member countries (both at the level of mix and taxation), such a model seems totally utopian.

La France became grande importatrice d’électricité

The solution chosen by Spain and Portugal covers only one of the two conditions listed above. Par rapport à ses confrères européens, the Iberian peninsula is an « electric peninsula »: seul les 650 km de frontière française peuvent échanger des électrons avec l’Union européenne. Cette limitation des échanges a obligé les deux pays ibères à développer des strategies électriques davantage nationales. L’Espagne benefits par rapport à ses voisins de meilleures conditions d’ensoleillement (22% de taux de charge, contre 14% en France) et de vent (25%). It has a very balanced electrical mix with 37% of solar energy and 63% of renewable energy, including 25.4% of gas and 20.8% of nuclear energy. N’important pratiquement pas de gaz russe, elle possesse le parc de regaséification le plus important d’Europe (7 terminals en Espagne et un au Portugal), ce qui lui permet d’importer bien davantage de gaz naturel liquefié fié que ses voisins.

As France has become an importer of electricity in the last few months following the shutdown of its nuclear reactors, trade between the Iberian Peninsula and the European Union has been reduced to a bare minimum in the last few months. months Continuant de subir le merit order European sans pouvoir to benefit from the import guarantee in case of necessity, Spain and Portugal have been authorized by Brussels to leave the European tariff system and temporarily become an “electric island”.

But this new statute often presented as a simple political will does not protect Spain and Portugal from the rule merit order qui continuera de s’appliquer dans un perimètre restreint des deux pays ibères. Indépendamment de tout échange sur la grid européenne, il existe en effet un marché free de l’électricité au sein de la péninsule Ibérique avec de multiple acteurs public et privés. To lower the price of electricity, Madrid and Lisbon have no choice but to subsidize gas to limit the price of MWh electricity. Une opération à haut coût : réduire de 100 € le prix du gas (and therefore de 300 € celui du MWh électrique) coûterait, sur une base annuelle, près de de 20 milliards d’euros à la seule Espagne. Une partie de cette opération devrait être financié par les opérateurs non gaziers (renouvelables notably) engrangeant des super profits.

Ikea, propriétaire de quatre fermes éoliennes en France et de six parcs en Allemagne, engrange des super profits

Having become a strong importer of electricity during the last few months as a result of the closure of its nuclear reactors, France has no interest in exiting today from the European electrical system: since several weeks, the Hexagon imports 20% of its electricity depuis ses voisins européens. Une telle décision aurait, dans les mois à venir, des consequences désastreuses. Et même à moyen terme, la grille européenne est, pour la France comme pour ses voisins, la garantie d’un approvisionement sécurisé.

The immediate solution would be finally to apply the Spanish-Portuguese strategy to the European scale: to subsidize gas to lower the marginal price of the MWh of gas and to appeal to the solidarity of non-gas electricity producers who are now making super profits. sur le territoire européen. Ces producteurs non gaziers effectuant des super profits ne sont pas necessairement ceux que l’on croit. Ainsi, le fabricant de meubles Ika, propriétaire de quatre fermes éoliennes en France et de six parcs en Allemagne, est en train sans le dire d’engranger des super profits. Là où les Français pensaient to save sur le prix de leur meubles, ils le rendent au centuple au Suédois en payant leur électricité au prix fort.

Print Friendly, PDF & EmailPrint, save as PDF or send this article

Leave a Reply

Your email address will not be published.