Pourquoi la chute des prix du gaz ne calme pas les factures et l’inflation?

The price of gas has fallen since several months in Europe, falling far behind the records of the beginning of the war in Ukraine, but this response should not be reflected in the invoices.
The price of gas has fallen since several months in Europe, falling far behind the records of the beginning of the war in Ukraine, but this response should not be reflected in the invoices. (©AFP/Archives/ALAIN JOCARD)

Les prix du gas chutent depuis plusieurs mois en Europes’éloignant de leurs records du début de la war en Ukraine, mais ce repli ne se devrait pas se refléter avant des mois sur les factures ou sur l’inflation.

The war in Ukraine has pushed the TTF contract, the benchmark for European gas on financial markets, to a historical peak in March, a few days after the start of the Russian invasion of Ukraine, to 345 euros per megawatt hour.

Le gaz britannique avait, lui aussi, touché son prix record, à 800 pence par thermie (une unité de quantité de chaleur).

Des cours en chute libre

Après être retombés, ils ont de nouveau frôlé leurs records en août dans la folée de l’annonce de la suspension des approvisionements russe via le gasoduc Nord Stream 1.

Depuis, le cours du TTF a perdu plus de 66% et celui du gaz britannique quelque 57%.

Les cours de l’électricité ont connu la même envolée folle fin août, le contrat pour livraison début 2023 en Allemagne, qui sert de référence en Europe, dépassant les 1000 euros le MWh, du jamais vu.

In contrast to gas, the course of electricity remains up by 175% since the beginning of the year and the energy bills are on fire: for example, they have doubled on an year in the United Kingdom.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Des aides

Dans ce pays, les tarifs de l’énergie pour les ménages sont régulés par l’autorité sectorielle Ofgem et observent les variations de cours sur les marchés, mais en décalé, car ils ne sont réévalués que tous les trois à six mois.

In addition, even if the invoices are more and more salées, they are still largely attenuated in several European countries by the substantial aid of the governments, contributing also to the disconnection of prices and courses of energy on the markets.

The invoices are currently capped at 2500 livres per ménage moyen et par an au Royaume-Uni, par exemple, depuis le 1er octobre et jusqu’en avril.

This represents an 80% increase in prices in effect this summer, but without government aides, the regular tariff will reach 3,500 livres, according to analysts, and without doubt it will increase again in January.

Des mesures de soutien énergique ont été prises dans d’autre pais européennes, notably en France, où elles concernent les ménages, mais aussi les entreprises et les collectivités, ou encore en Germany, which announced at the end of September a massive plan of 200 milliards d ‘euros.

Cela veut donc dire que les prix exorbitants que nous avons observétes ces 3 à 6 mois (sur les marchés) ne se sont pas encore complètement répercutés [sur les prix de l’électricité pour les consommateurs].

Georgi SlavovAnalyste de Marex

Par ailleurs, les tarifs régulés actuels ne sont plafonnés que jusqu’en avril Outre-Manche et ils proprietre augmenter par la suite, jusqu’à l’été prochain au moins, avertit Paul Dales, économiste de Capital Economics.

Price guaranteed

Quant aux énergéticiens qui achètent l’électricité sur les marchés, ils la paient aussi rarely au prix comptant, car ils lissent leurs costos avec des contrats à terme, qui leur garantissent un prix donné pendant une certaine durée – une sorte d’assurance prix.

Mais a contrarioquand les prix baissent, ce n’est plus possible d’en profiter jusqu’à l’heure de racheter des contrats.

Les compagnies aériennes achètent aussi le carburant dont elles ont besoin sur la base d’un contract à terme, explique l’analyste indépendant Howard Wheeldon.

Le prix pour les consommateurs restera élevé pending un certain temps encore.

Howard WheeldonAnalyst independant

D’après Paul Dales l’inflation, qui se situe à quelque 10 % au Royaume-Uni, ne devrait pas beaucoup redescendre de ce seuil avant juillet.

Les cours du gaz ou de l’électricité potrouint rebondir furieusement pendant l’hiver si les températures, jusqu’à présent douces, plongent, ou en cas de nouvel événement géopolitique qui restreindrait l’offre.

Sans oublier un éventuel redémarrage de l’économie chinoise, et donc de sa demande en gaz naturale liquefié, si le pays met fin à sa politique zéro Covid avec ses confinements qui minent l’activité.

Source: © 2022 AFP

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu. En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *