Nouvelle baisse de plus de 1% pour le Cac 40, nouvelle sous les 5.900 points, Actualité des marchés

La Bourse de Paris pursues its retreat, confirming that the surge on Wednesday, ahead of the monetary decision of the Fed, was not a simple répit. La banque centrale américaine a depuis annoucement une troisième hausse consécutive de 75 points de base de ses taux directeurs, mettant ainsi ses homologues à travers le monde sous pression. The continuation of the contraction of the activity in the euro zone, both in services and in the manufacturing industry, vient par ailleurs conforter les fears of recession on the Old Continent.

A mi-séance, le Cac 40 recule de 1.25% à 5.844,29 points et revient en zone de “bear market” après une chute de plus de 20% par rapport à son record du 5 January. Il rejoint ainsi le S&P 500 new yorkais, pour lequel Goldman Sachs abaissé son objectif à 3,600 points en fin d’année, contre 4,300 opuravant. The contracts futures sur indices américains cèdent entre 0.8% et 1%.

The preliminary PMI indices for September published by S&P Global for the euro zone fell by 1.6 points to 48.5 in industry and 0.9 points to 48.9 in services, respectively, marking the lowest levels respectively 27 and 19 months. Le seuil des 50 points marke la frontière entre growth et contraction de l’activité. « Une recession dans la zone euro se se profile, les entreprises de la région ayant signalé une égradation de la conjoncture ainsi qu’une aggravation des tensions inflationistes, liée à la la flambée des prices de l’énergie », wrote Chris Williamson, chief economist at S&P Global. Et d’agouter que « Those responsible for monetary policy are confronted with a challenge that is more and more difficult to overcome: control inflation while avoiding a brutal crash in the economy. ».

La Fed imposes its rhythm

Pour ceux qui en douteraient encore, la Réserve fédérale sent a message on ne peut plus clair. The Fed is willing to tolerate a recession as the price to pay to control inflation. « The problem with this approach is that it has an undesirable secondary effect of forcing the other central banks to attempt to follow the pace in order to contain the inflationary shock caused by the dollar’s push in relation to their own currency.s », prévient Michael Hewson, chef analyste marché chez CMC Markets.

La Banque d’Angleterre, la Banque de Norvège et la Banque nationale suisse ont relevé leurs taux d’intérêt yesterday, tandis que la Banque du Japon (BoJ) a passé son tour. Elle est en revanche intervene sur le marché des changes pour la première fois depuis 1998, pour stopper la chute du yen. Ce dernier s’est quelque peu repris face au dollar. Mais cette intervention ne s’attaque pas à la cause profonde de la monnaie nipponne : l’écart béant entre la politique ultra-accommodante de la BoJ et celle des autres banques centrales.

Airbus confirme, M6 convoitée par MFE

TotalEnergies recule de 2.9%, le mouvement de reserrement monétaire à travers le monde reinforcing fears sur la demande.

Les banques sont pulled down by Credit Suisse, qui a touché un plus bas historique à Zurich, après avoir testé des investisseurs en vue d’une d’une increase de capital, selon des sources cited par Reuters. A Paris, Société Générale lâche 2% et BNP Paribas 1.6%.

Plus forte hausse du Cac 40, Airbus progress de 2%. Dans le cadre de sa journée investisseurs, l’avionneur confirmed its objective to deliver around 700 appareils this year despite the difficulties encountered in its supply chain. Il se dit également résolu à reinforcer le yield pour les shareholder.

M6 bondit de 8.6% à la suite d’un article de La Stampa according to which the media group MediaforEurope, of Silvio Berlusconi, will present a non-binding offer in cash on the 48.3% of the capital of the French channel sold by Bertelsmann.

Nexity abandoned 4.6%. Oddo BHF has downgraded the title of promoter immobilier from « neutral » to « sub-performance ».

Neoen chute de 7.9%, plombé par une note de Citi, passé de « neutre » à « vendre » sur le titre. Le même intermédiaire a entamé le suivi de Veolia Environnement (-2.3%) à « neutral » pour viser 21 euros.


Leave a Reply

Your email address will not be published.