L’Europe finit de nouveau dans le rouge, la Fed alimente la nervosité – 20/09/2022 à 22:47

Le graphique de l'indice des price des actions des actions allemandes DAX à la bourse de Frankfurt

Le graphique de l’indice des price des actions des actions allemandes DAX à la bourse de Frankfurt

by Claude Chendjou

PARIS (Reuters) – The European stock markets ended lower on Tuesday and Wall Street was also in the red at mid-session. Réserve fédérale américaine (Fed), qui devrait se solder mercredi par une forte hausse des taux d’intérêt, malgré les fears d’une recession.

In Paris, the CAC 40 ended down 1.35% at 5,979.47 points. Le Dax allemand a abandonnée 1.03%. Le Footsie britannique a cédé 0.61% après trois jours de fermeture liée aux funérailles de la reine Elizabeth.

The EuroStoxx 50 index declined by 0.93%, the FTSEurofirst 300 by 1.02% and the Stoxx 600 by 1.09%.

L’attente des decisions du Federal Open Market Committee (FOMC) de la Fed n’a guère n’a cité à la prise de risque en Europe où l’indice de la la indice sur le Stoxx 600 a termine sur un gain de 3.7% à 27.15 points, while its American equivalent advanced by 3.14% to 26.57, close to the peak of two months last week.

“Les traders sont extremely prudent avant l’annonce de la Fed de demain”, pointed out Peter Cardillo, chef économiste chez Spartan Capital Securities.

Alors qu’une nouvelle hausse des taux de la Fed de 75 basis points ne fait plus débat, les investors chercheront surtout, selon Peter Cardillo, a determiner si un relèvement de cette ampleur sera sera la norm pour les procanis de meetings de la banque centrale américaine.

La banque centrale de Suède surprised Tuesday by announcing a 100-point increase in its direct interest rate to 1.75%, and it warned that it would continue to tighten its monetary policy to fight against inflation.

Les décisions de politique monétaire de la Banque d’Angleterre (BoE), de la Banque du Japon (BoJ) et de la Banque nationale suisse (BNS) seront connues judi. La Suisse a par ailleurs nettement réduit mardi ses provisos de croissance, à 2% pour cette année et à 1.1% pour 2023.

“Une politique monétaire plus restrictive dans le monde will increase the menace sur les actifs à risque”, a prévenu mardi la banque ING.

VALUERS

In Europe, except for tourism and leisure (+0.2%), all other sectors finished in the red, including the bank compartment (-0.08%) which erased the previous gains linked to expectations de remontée de taux d’interêt.

L’immobilier (-4.1%), qui devrait souffrir du renchérissement du cost du crédit, a accusé la plus forte baisse sectorielle.

Unibail-Rodamco et Klépierre ont perdu respectively 4.29% et 4.39%.

As for corporate results, the British group of bricolage stores Kingfisher (-3.92%) was penalized by a drop of almost 30% in its quarterly profit, while the German Henkel, in hausse of 1.22 %, a benefit from the recovery of its organic growth forecast for this year.

Fortum, premier shareholder of Uniper (+3.83%), a bond of 9.5% à la faveur de l’annonce d’un plan de nationalisation du fournisseur allemand d’énergie, qui se traduira par le rachat de la participation du groupe finlandais par les pouvoirs publics allemands.

A WALL STREET

Au moment de la cloture en Europe, le Dow Jones recule de 1%, le Standard & Poor’s 500 de 0.96% et le Nasdaq de 0.53%. Tous les grands sectors du S&P-500 sont dans le rouge.

The technological groups know diverse fortunes with purchases on good account on Apple (+1.91%) and Tesla (+1.35%), while Alphabet (-0.90%) and Amazon (-0.50 %) sont delaissés.

Paypal recule de 2.55% après un abaissement de recommandation.

Ford chute de 9.74%, le constructeur automobile ayant declarée lundi que ses cost d’approvisionement augmenteraient d’environ un milliard de dollars de plus que prévue sur le troisième trimester. Son competitor General Motors cède 4.63%.

CHANGES

The dollar, up 0.28% against other major currencies, is approaching its 20-year peak recorded on September 7. The green bill benefits both from its status as an active refuge and from the perspective of a strong increase in rates, the probability of an increase in the cost of credit of 100 basis points on Wednesday being 19% according to the Fedwatch barometer .

L’euro retombe sous la parité avec le billet vert, à 0.9989 dollar (-0.33%).

TAUX

Bond yields in Europe have ended in a strong increase, drawn notably by production price figures in Germany, which recorded an unprecedented increase in August of 45.8% and 7% respectively. 9%. This paves the way for a new acceleration of rate hikes in the euro zone.

Le rendement du Bund allemand à ten years a clôturé à son plus haut niveau depuis janvier 2014 à 1.94% (+15 points); celui à cinq ans a fini également sur un gain de 15 points à 1.84% et celui à deux ans, le plus sensible à l’évolution des taux, a bondi de plus de de 12 points à 1.72%.

D’après les anticipations sur l’évolution du cost du crédit en euro zone, le taux interbancaire devrait attreiner 2.7% en août 2023.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à ten years avance de neuf points à 3.57% et celui à deux ans d’environ trois points à 3.97%.

PETROL

Les cours pétroliers sont pénalisés par la vigueur du dollar qui pourrait affecter la demande. Les signes de tensions sur l’offre limitent cependant l’ampleur de la baisse, un document de l’OPEC+ ayant montré que la production de l’organisation a été inférieure in August à l’objectif prévé de 3,583 million de barils per day ( bpj).

Brent declined by 1.82% to 90.33 dollars per barrel and American light crude (West Texas Intermediate, WTI) by 1.9% to 84.1 dollars.

(Edited by Claude Chendjou, edited by Sophie Louet)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.