les objets à l’effigie du nouveau roi Charles III seront-ils aussi populaires que ceux liés à reine?

Dans les bras de Maria, touriste espagnole à Londres, une statuette à la tête chancelante, des magnets pour le frigo et un drapeau taille medium. Invoice total: 25 livres sterling, soit approx. 28 euros, pour des objets qui représente exclusiv la reine Elizabeth II, decédée le 8 septembre et inhumée lundi dernier. “Je me dis que c’est collector, c’est une sorte d’hommage aussi”.

Les objets à l’image de la célèbre monarque ne risquent pourtant pas de disparaître des rayons, bien au contraire. “Dans la famille royale, c’est elle qui attire le plus les clients, suivie de la princesse Diana. On va encore nous les demander longtemps”avance Osman, gérant de la boutique. Par contre, on ne sait pas si Charles aura autant de succès…”. Chez les vendeurs londoniens, partout la même incertitude, even if certain clients begin to claim objets à l’image du nouveau roi, comme l’explique à franceinfo Shahil, vendeur de souvenirs à Piccadilly Circus.

Il faut dire que le sector est juteux. Les Britanniques, autant que les tourists, n’hésitent pas à mettre la main au porte-monnaie pour porter chez eux un peu de royauté, même si les goodies en question sont majoritairement fabriquément en Chine. “Chaque année, j’achète un ou deux objets, Confie Gordon, un Gallois de passage dans la capitale britannique. J’ai une petite étagère chez moi avec toute sorte de petites choses inutiles. J’aime surtout les figurines rigolotes.” Mais le quinquagénaire ne se dit pas collectorneur pour autant. “Je laisse ça aux afficionados de la couronne !”s’esclaffe-t-il.

D’après plusieurs études (lien en anglais) du Center britannique de recherches sur le commerce de détail (CRR), tout changement dans la famille royale (births, mariages, decès) fait bondir les ventes d’objets dérivés. Organized in juin dernier, the platinum jubilé de la reine Elizabeth II a par exemple generated plus de 330 million d’euros rien que pour la vente de souvenirs. Soit plus du double des ventes autour du mariage du prince William et de Kate Middleton en 2011, qui dépassaient déjà les 150 million d’euros. Cité par Le Parisienune étude de la banque suisse Mirabaud estimates that the queen’s funeral will result in an increase of 69 million euros.

Reste à savoir ce que les boutiques de souvenirs proposeront dans les months à venir. “Nous avons placé quelques commandes pour des objets à l’image du roi, deux ou trois jours après le decéssion de la reine, explique un gérant d’une échoppe à deux pas de la Thames. On avait peur qu’il laisse le trône à son fils, mais il semble vouloir y rester donc on essaye quelques produits.” Pour ce commerçant, les mugs sont une valeur sure – c‘est d’ailleurs l’objet dérivé le plus vendu rappelle le CRR. Le délai de livraison est estimate à une dizaine de jours, car les producteurs sont tous en Asie. “D’après ce que j’ai vu, on aura d’abord des objets très sobres, détaille-t-il, avec des photos simples du roi et surtout le nouvel hymne : God Save The King.”

Un drapeau à l'effigie de la reine Elizabeth II dans une boutique de souvenirs à Londres (United Kingdom), le 20 septembre 2022. (PIERRE-LOUIS CARON / FRANCEINFO)

Mais la personnalité lisse de Charles III et sa très récentes accession au trône ne prêtre pas faire de ces objets des best-sellers à leur arrivée. “Il lui manque encore une déclaration forte, un slogan bien à lui peut-être, estime Elise, une Londonienne venue ce matin-là pour quelques emplettes qu’elle compte offrir à des amis italiens. “La reine avait ses tenues flashy, son sourire impeccable. Sans un signe distinctive, il ne va pas captiver les foules.”, ajoute-t-elle. Magnanimous, les vendeurs de souvenirs du center-ville de Londres attendent le prochain événement phare : la cérémonie de coronament du roi Charles III, qui devrait avoir avoir placeu au printemps ou à l’été 2023 selon la presse britannique. Les fans des royals ont encore un peu de temps pour faire de la place sur leurs étagères.

Leave a Reply

Your email address will not be published.