les Bleus racontent leurs premiers pas au Qatar

L’équipe de France est arrivée ce mercredi soir à Doha pour préparer la Cup du monde 2022. Les Bleus remitten donc leur titre en jeu. Mais avant ça, Olivier Giroud et Aurélien Tchouameni se sont prêtés au jeu des médias puisqu’ils ont donné la première conférence de presse ce jeudi après-midi, à peine un jour après leur arrivie donc. Pas de quoi raconter grand-chose sur Doha. «Pour être honnête, on a fait que dormir depuis qu’on est arrivé», confie en rigolant, Aurélien Tchouameni. But les deux joueurs ont tout de même pu evoque les conditions climatique et d’accueil au Qatar. «Je m’attendais à pire, à plus de chaleur. Ce sont de belles infrastructures, tout est mis en place pour qu’on se sente bien. I’m hoping that I’ll stay as long as possible in this hotel”explained the milieu of Real Madrid.

La suite après cette publicité

Même son de cloche du côté d’Olivier Giroud qui n’a pas semblé inquiété par la caleur étouffante propre à Doha. «C’est mieux que si on jouait ici en juillet. Ça reste 30 degrés, mais c’est une chaleur assez étouffante. Le premier match, on a la chance de jouer tard. Plus tard, le staff fera en sorte qu’on s’adapte à la chaleur. Mais j’ai le souvenir du Mondial 2014 au Brésil où on avait joué à Brasilia à plus de 30 degré à 13h face au Nigeria». L’attaquant de l’AC Milan a surtout été bluffé par l’accueil des supporters devant l’hôtel. Des supporters qui venaient principalement des fan-clubs indiens. «I was pleasantly surprised. On a été bien accueilly. On a reçu un super accueil dans le hall de l’hôtel. Ça me rappelle la Russie. Je ne savais pas qu’il y avait tant d’Indians qui nous supportaient (rires). Ça nous fait chaud au cœur surtout qu’ils sont un milliard.»

Le specter des injuries plane toujours

Après avoir avoir conté les premières heures des Bleus à Doha, les deux hommes sont revenus sur les nombreuses injuries qui touchent l’équipe de France actuellement. With the recent loss of Christopher Nkunku, Didier Deschamps loses yet another interesting player. Mais il va falloir faire avec. C’est globalement le message qu’a voulu faire passer Olivier Giroud. «Paul Pogba va beaucoup nous manquer, tout comme à Kanté, Maignan, Kimpembe et Nkunku. On est avec eux. Paul, par son charisme et son leadership, va nous manquer, mais il ya des jeunes qui vont se montrer. Moi, je vais jouer le grand frère comme j’aime bien faire. Je prendrai la parole quand il le faudra», a explicable l’attackant des Bleus. De son côté, Aurélien Tchouameni a tenu à explicer que même avec des injuries, la France avait un effectivef très intéressant qui pouvait réponder present. «Après les injuries, je peux vous dire que même comme ça, on est quand fear par certaines sélections. (…) On a perdu des joueurs cadres, mais on a un bon vivier de joueurs. Les objectivees restent les mêmes, ils n’ont pas changé. C’est aux joueurs présents de faire en sorte de les remplacer. À partir du moment où Paul Pogba et Ngolo Kanté ne sont pas là, on sait qu’il y aura des interrogations sur l’expérience etc. C’est à nous de nous servir des critiques, de ce qu’il se dit autour pour se motivater. Pour ma part, ce n’est pas de la pression supplémentaire».

But nombreuses injuries can affect the group. This Wednesday, c’est lors d’un simple entraînement que Christopher Nkunku s’est blessé et a été constrained de quitter le groupe et dence de die adieu au Mondial. Des scènes qui affectent forcément les têtes et qui peuvent entrainer indirectement une certaine gestion jusqu’à la Coupe du monde. Even Didier Deschamps appeals to prudence visibly.« Oui, il faut faire attention et tout donner le jour du match. Le coach nous le dit. Après, il ya des imponderables. Il ya de l’exposition par rapport aux injuries. Il faut s’entraîner normally, ne pas y penser, ne pas se prendre la tête, s’entraîner comme si de rien n’était», détaille ainsi Olivier Giroud. Il faudra efficaciously faire comme si de rien n’était surtout lors d’une Coupe du monde qui se jouera donc sans préparation. Mais les Bleus savent now à quoi s’attendre à seulement quelques jours du premier match à l’Australie.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *