les appeals au boycott de la Coupe du Monde au Qatar se multiply

C’est une decision qui pourrait bien sustigante quelques discussions houleuses dans les rédactions d’autres médias français : le Quotidien de la Réunion vient de prendre la décision radicale de ne pas couvrir du tout la Coupe du Monde organized au Qatar du 28 novembre au 18 décembre. “Le service des sports du quotidien a proposé de prendre une position forte qui est en lien avec nos valeurs”, explique son directeur Vincent Vibert à nos confrères de franceinfo. “La décision s’est prise en même pas cinq minutes. On s’est dit : on boycottte totalement l’événement. Even si la France est championne du monde, nous ne relaierons pas l’exploit sportif.”

Ce n’est certes pas le service des sports de Canal+, du Monde ou de Radio France, mais The decision is very symbolic : des journalists qui refusent non seulement de faire le déplacement, mais aussi de cover une Coupe du Monde de football, dans un pays où ce sport est roi.

En cause, l’absurdité écologique que représente cette competitiondans une période où le sujet est more urgent que jamais (pour rappel, les matches se dérourent dans un pays au climat désertique, dans huit stades climatiséss), mais aussi les ouvriers immigrés morts sur les chantiers de l’événement.

L’Organisation internationale du Travail estime que 50 travailleurs sont morts dans des accidents du travail au Qatar en 2020, 500 autres gravement blessés. L’OIT signale toutefois des lacunes dans le système d’enquête et de recensement de ces déces, qui séritante en réalité bien plus nombreux.

According to another summary, made by the journal The Guardian in 2021, ils seraint en fait 6,500 à avoir péri depuis le début des travauxsoit dans des accidents du travail, soit le plus souvent “de mort naturelle” (“arrêt cardiaque” ou “respiratoire” soudain) liée indirectement à leur travail sur place. Le Qatar ne reconnait que 37 décès liés à ces travaux, dont 34 “non liés à leur emploi”. En 2021, la présidente d’Amnesty International France dénonçait déjà un Mondial constitué “d’un petit peu de sport, énormément d’argent, et des violations massives des droits humanas”

Des footballeurs et des artistes taclent le Mondial

La décision du Quotidien de la Réunion arrives aussi dans un contexte bien particulier, où de nouvelles voix beginnment à s’élever pour denouncer et appeler au boycott de ce Mondial awarded to Qatar in 2010. L’année dernière, la Norvège avait hésité (avant de changer d’avis) à retirer son équipe nationale de la compétition. Ses joueurs avaient d’ailleurs quelques mois plus tôt arboré des t-shirts réclamant “des droits de l’Homme sur et en-dehors du terrain”.

To view this Twitter content, you must accept cookies Social networks.

Ces cookies permettent de partager ou reagir diremente sur les réseaus sociaux to which you are connected ou d’integrate du contenu initially posté sur ces réseaus sociaux. Ils permettent aussi aux réseaus sociaux d’utiliser vos visits sur nos sites et applications à des fins de personalisation et de targeting publicitaire.


Début août 2022, c’est l’ancien champion du monde Philipp Lahm (vainqueur en 2014 avec l’équipe d’Allemagne) qui annoncer boycott la Coupe du Monde 2022 pour des raisons clairement politiques. “Je ne fais pas partie de la delegation et je nai pas envie de me rendre là-bas en tant que supporter. Je préfère suivre le tournoi depuis chez moi. Les droits de l’homme should jouer un plus grand rôle dans l “attribution d’un tournoi”explicait-il alors.

Quelques semaines après, sur l’antenne de France Inter, le comédien Vincent Lindon annonçait qu’il ne “Regarderait pas le Mondial”. “Je pense que c’est une histoire répugnante. L’idea d’accepter qu’on est à vendre est impossible pour moi”explains the actor, who attacked the original decision of FIFA in 2010. “On va aller faire le Mondial dans un pays qui, sur le papier, avait zéro chance de l’avoir : ni les spectateurs, ni les infrastructures, ni le climat… Et ils ont gained ! C’est dire le nombre d “arrangements, de compromis ou de compromises qu’il ya dû y avoir.”

To view this Twitter content, you must accept cookies Social networks.

Ces cookies permettent de partager ou reagir diremente sur les réseaus sociaux to which you are connected ou d’integrate du contenu initially posté sur ces réseaus sociaux. Ils permettent aussi aux réseaus sociaux d’utiliser vos visits sur nos sites et applications à des fins de personalisation et de targeting publicitaire.


Sur les réseaus sociaux, où le hashtag #BoycottQatar2022 revient de plus en plus regularly, a message attributed to the old star of foot français (et britannique) Eric Cantona évoque également un boycott. Message qui reprend notamente des extraits d’une interview du “King” en janvier dernieroù il évoquait “one Coupe du monde qui n’en est pas une”. ““Le Qatar, ce n’est pas le pays du football”tranchait-il alors dans le Daily Mail. “Il n’y a rien. Ce n’est qu’une question d’argent et la façon dont ils ont traité les gens qui ont construit les stades est horrible. Des milliers de personnes sont mortes. Et pourtant, nous allons fêter cette Coupe du monde.”

Les politiques plus timides sur le terrain

The question begins to come back regularly in the interviews of men and women politicians: should I go to Qatar? La réponse varies depending on the camp, but toujours avec une certaine reserve. Interrogé par Public Sénat ce lundi, l’eurodéputé EELV David Cormand explique ainsi qu’il ne “regardera pas”, mais sans appeler au boycott. S’il n’est pas question de s’attaquer à l’équipe nationale, il s’en prend en revanche lui aussi à la FIFA et la FFF, “Un ramassis de gens qui se sont laissé corrumpre. C’est une honte. Les valeurs du sport, ça n’est pas ça. Tout cela n’a plus rien à voir avec du foot.”

Le député LFI Alexis Corbière consider lui que “les conditions ne sont pas réunions pour que notre Équipe de France se rende à cet événement. C’est un scandale sportif, écologique et social.”

To view this YouTube content, you must accept cookies Publicity.

These cookies allow our partners to offer you advertisements and personalized content based on your navigation, your profile and your interests.


“Les footballeurs ne sont pas des messagers politiques, mais par leur image ils rayonnent”, rappelle de son côté le patron du PCF Fabien Roussel, qui se dit séduit par le message d’Éric Cantona. “Si j’étais footballeur professionnel, je ferais le choix de ne pas y aller.”

Sur France Inter, l’ancien president François Hollande veut lui aussi épargner les joueurs dans cette affaire. “Ils ne peuvent pas être mis sous pression, ils attendent cette Cup du Monde, c’est l’enjeu majeur de leur vie. En revanche, est-ce que les chiefs d’État et de gouvernement doivent aller au Qatar voir des matches dans des stades climatisiss et après tout ce qui s’est produit? Ma réponse serait non.”

To view this Twitter content, you must accept cookies Social networks.

Ces cookies permettent de partager ou reagir diremente sur les réseaus sociaux to which you are connected ou d’integrate du contenu initially posté sur ces réseaus sociaux. Ils permettent aussi aux réseaus sociaux d’utiliser vos visits sur nos sites et applications à des fins de personalisation et de targeting publicitaire.


Un appel aux responsables politiques qui ne semble pour l’instant pas être entendu : la semaine dernière**, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher** estimait ainsi que ““The fact of boycotting the World Cup will not change the greenhouse gas emissions of this event.” assurant que “cette decision.” [d’organiser la Coupe du Monde au Qatar] a été prise dans un autre contexte climatique”. En 2010, donc, où quatre rapports du GIEC avaient déjà été publiés, dont le premier en 1992.

To view this Twitter content, you must accept cookies Social networks.

Ces cookies permettent de partager ou reagir diremente sur les réseaus sociaux to which you are connected ou d’integrate du contenu initially posté sur ces réseaus sociaux. Ils permettent aussi aux réseaus sociaux d’utiliser vos visits sur nos sites et applications à des fins de personalisation et de targeting publicitaire.


Et les joueurs français, dans tout ça?

Yet regularly interpellés sur la question, les joueurs de l’Équipe de France brilliant par leur silence sur la question, comme si elle était de toute façon déjà trenchée: il semble unimaginable pour les Bleus de ne pas jouer une Coupe du Monde. Mais la pression pourrait s’accentuer dans les semaines à venir. Le mois dernier, a simple tweet from the official account of l’Équipe de France evoquant le Mondial avec le message “Fiers d’être Bleus” sur fond de désert avait provocé une vague de réactions indignées.

To view this Twitter content, you must accept cookies Social networks.

Ces cookies permettent de partager ou reagir diremente sur les réseaus sociaux to which you are connected ou d’integrate du contenu initially posté sur ces réseaus sociaux. Ils permettent aussi aux réseaus sociaux d’utiliser vos visits sur nos sites et applications à des fins de personalisation et de targeting publicitaire.


Leave a Reply

Your email address will not be published.