Les actions dans le rouge en Europe en attendant la Fed – 20/09/2022 à 12:50

L'emblème de la Bourse de Londres

L’emblème de la Bourse de Londres

by Claude Chendjou

PARIS (Reuters) – Wall Street is expected to be lower at the opening on Tuesday and the European stock markets are also in the red at mid-session, at the start of the first day of the monetary policy meeting of the American Federal Reserve. devrait déboucher mercredi sur une forte hausse des taux d’intérêt au risque d’une accélération de la degradation de la conjoncture économique.

Les futures sur indices New-Yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0.40% pour le Dow Jones, de 0.47% pour le Standard & Poor’s 500 et de 0.57% pour le Nasdaq.

In Paris, the CAC 40 dropped 0.95% to 6,003.92 at 10:15 GMT. À Frankfurt, le Dax cède 0.83% et à Londres, fermée lundi en raison des funérailles de la reine Elizabeth II, le FTSE reflue de 0.19%.

The pan-European index FTSEurofirst 300 fell by 0.55%, the EuroStoxx 50 by 0.74% and the Stoxx 600 by 0.73%.

Face à la persistence d’une inflation élevé, qui a atteint 8.3% sur un an en août aux Etats-Unis, les décisions mercredi du Federal Open Market Committee (FOMC) de la Fed, qui se réunit ce mardi, sont très attendues par les investors.

Les marchés tablent majoritairement sur un relèvement des taux de 75 points de base mais une hausse de 100 points n’est pas exclue.

La banque centrale de Suède surprised Tuesday by announcing a 100-point increase in its direct interest rate to 1.75%, and warned that it would continue to tighten its monetary policy to fight inflation.

Les décisions de politique monétaire de la Banque d’Angleterre (BoE), de la Banque du Japon (BoJ) et de la Banque nationale suisse (BNS) seront connues judi. La Suisse a par ailleurs réduit mardi nettement ses provisos de croissance, à 2% pour cette année et à 1.1% pour 2023.

En zone euro, où la Banque centrale européenne (BCE) a relevé au début du mois ses taux de 75 points, sa presidente, Christine Lagarde, doit s exprimer dans la soirée à l’occasion d’un débat en Allemagne.

“Tout tourne autour des banques centrales cette semaine”, summarizes Erik-Jan van Harn, strategist macroéconomie chez RaboResearch.

Meanwhile, the official statistics published on Tuesday show that production prices in Germany have increased in August without precedent on a comme sur un mois, respectively 45.8% and 7.9%.

VALUERS IN EUROPE

Le compartiment bancaire (+0.55%), supported by anticipations of remontée de taux d’intérêt, affiche la plus forte hausse sur le Stoxx 600, tandis qu’à l’opposé l’immobilier (-3.84%) , qui devrait souffrir du renchérissement du cost du crédit, accuse la plus forte baisse.

Unibail-Rodamco and Klépierre lost respectively 1.74% and 1.38%, tandis que Commerzbank avance de 1.84%.

Les valeurs du luxe comme Kering (+0.57%) or Richemont (+0.69%) are also researched, profitant du projet d’un nouvel assouplissement des restrictions sanitaires en Chine.

As for corporate results, the British bricolage store group Kingfisher (-3.31%) is penalized by a drop of nearly 30% in its quarterly profit, while the German Henkel is up 0.83%. , benefiting from the relief of its forecast of growth organic pour cette année.

TAUX

Les rendements obligataires en Europe poursuivent leur remontée, tirés notably par les chiffres des prices à la production en Allemagne.

Celui du Bund allemandan à ten ans a atteint un plus haut de trois mois à 1.89%, le cinq ans un sommet depuis juillet 2011 à 1.8% et le deux ans, le most sensitive à l’évolution des taux, a pic depuis juillet 2011 à 1.69%.

Les anticipations sur l’évolution du cost du crédit montrent un taux interbankaire en euro zone à 2.7% en August 2023.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à ten years avance de près de cinq points à 3.54% et celui à deux ans d’environ trois points à 3.97%.

CHANGES

The dollar (+0.13%) remains close to its 20-year peak against other major currencies, recorded on September 7.

The euro, down 0.16% to 1.0006 dollars, is maintained just above parity with the green bill.

The Swedish crown briefly benefited in the morning from the surprise rate hike of the central bank of the country to settle at 10.7025 for a euro and 10.764 for a dollar before losing all of its gains.

PETROL

Oil prices are underpinned by supply tensions, a document from OPEC+ shows that the organization’s production fell short of its target of 3,583 million barrels per day (bpd) in August.

The investors are waiting for the decisions of the Fed to try to evaluate their consequences on the world demand of crude oil in the coming months.

Le Brent grignote 0.01% à 91.99 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0.27% à 85.50 dollars.

(Edited by Claude Chendjou, edited by Kate Entringer)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.