le réalisateur est revenu sur cette horrible scène du premier épisode

House of the Dragonla série spin-off de Game of Thrones a débarqué sur OCS, et le réalisateur Miguel Sapochnik en a profité pour revenir sur une scène marquante du pilote.

Trois ans après la diffusion de l’un des dénouements les plus clivants du paysage sériel, les aficionados de la série phare Game of Thrones ont patiemment attendu qu’une nouvelle itération de la franchise lave de leurs pauvres esprits le souvenir abject de cette ultime saison. Et puisque parfois, il arrive à l’univers de bien faire les choses, la chaîne HBO a rapidement officialisé la mise en chantier de House of the Dragon.

Adapted from the novel Feu et Sang de George RR Martin, le spin-off tant attendu fera donc le récit, 200 ans avant les évènements de la série originale, du declin de la dynasty des Targaryens. Forcément, l’engouement a rapidement été au rendez-vous. Et il semblerait, au vu des excellent premiers retours de la série, que celle-ci soit parvenue à absoudre les fautes de son ancêtre.

House of the Dragon : photo, Emma D'Arcy, Matt SmithUne famille plus dysfunctionnelle que celle de Succession

But while the fans of the series finally had the opportunity to discover the pilot of the series, they subsequently experienced it. d’une séquence pour le moins horrifiante. The decapitation of Ned Stark? Oubliée. Joffrey torture des prostituées en bandant le mauvais arc ? Peu importe. La fille de Stannis Baratheon réduite à un joyeux feu de joie ? Ainsi va la vie. Les Noces Pourpres? Traumatissant, mais divertissant. Face à cela, le pilote d’House of the Dragon figure une sequence, certes sanglante, mais surtout, Emotionally frightening pour le spectateur Attention, minor spoilers!

Alors que Aemma Arryn (Sian Brooke) était sur le point de donner un héritier à son époux, le roi Viserys Targaryen (Paddy Considine), des complications ont constrain ce dernier à choisir entre sa femme et son fils. Fatalement, les moyens médicaux n’étant pas des plus modernes, Viserys n’a eu d’autre choix que de conduire une cesarienne digne de Freddy Krueger sur sa pauvre femme. Tragiquement, neither the mother nor the son survived.

House of the Dragon: Photo by Paddy ConsidineCélibataire à tout prix

Dans un entretien accordé à The Hollywood Reporterthe director of the episode and executive producer of the series, Miguel Sapochnik, returned to the famous scene:

“Nous avions la sensation que cette scène était une façon intéressante d’explorer la condition féminine à l’époque médiévale. Les accouchements se déroulaient dans la violence, c’était extremely dangereux. Elles avaient une chance sur deux de s’en sortir, et beaucoup ne surviviant pas. Les césariennes etaient mortelles à l’époque. Si le choix revenait au père, celui-ci choisissait systematically de sauver l’enfant instead que la mère. C’était un aspect de la vie extremely violent.

Nous figurons plusieurs naissances dans la série, et nous avons choisi de leur donner différentés thématiques afin d’explorer tout un panel de perspectives bien distinctes. I went through a very similar process with the battles when I worked on Game of Thrones. At every battle, every affrontment, I have to do something specific in order to not repeat myself. Je ne pense pas que figurer la violence juste pour être violent soit une bonne chose.”

House of the Dragon: Photo Milly Alcock, Emily CareyLongue vie à la Reine

Si la scène peut être choquante (mais en attendait-on realement moins d’une série dérivée de Game of Thrones ?) elle traduit toutefois la réalité des accouchements difficiles de l’époque, et impulse au passage l’un des conflits centraux de cette première saison.

En effet, aussi affreuse l’issue de cette césarienne improvised soit-elle, elle will allow nevertheless à Rhaenyra Targaryen (Milly Alcock et Emma D’Arcy), la fille aînée du roi, d’acceder au trône de fer. Ce dernier a ainsi préférence lui léguer le pouvoir rather than d’attendre déspérément l’arrivée d’un fils. Bien entendu, cette decision sera widely contested, non seulement par les pairs de Viserys, mais aussi par son peuple. In France, House of the Dragon est diffusée au rythme d’un épisode par semaine depuis le 22 août sur la chaîne OCS.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.