L’adieu à la Reine

Paris Match dedicates Une aux funérailles de la reine Elizabeth II with 48 pages of photos and reports.

Le récit de douze jours de deuil

Vers 11 heures, ce dimanche 11 septembre, le long convoi franchit les grilles du château de Balmoral et’élance sur l’A93, la “route préférée” d’Elizabeth. Ballater, Aberdeen, Dundee, Perth, qui furent si souvent les étapes de ses vacances… Dans les villages, les villes, une crowde recueilie salue le passage de sa reine défunte.

La suite après cette publicité

Un extrait :

La suite après cette publicité

« … Le sombre cortège […] tourne en direction de Ballater, bourgade de 1500 habitants, […] où la famille royale a ses habitudes. “La princesse Anne est encore venue la semaine dernière à la quincaillerie juste en face”, nous raconte-t-on au pub du village […]. Ici, on considerait la Reine comme une voisine, certes discrète, mais dont la présence reassuret. « Elle qui aimait communier tôt le matin a parfois assisted à des offices dans notre église », se remémore l’organiste de la paroisse… »

Récit Pierrick Geais

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

La leçon de noblesse d’Anne

Le deuil de la fille s’efface devant celui de la sujette. Lorsque la princesse Anne fait la révérence, son genou ne tremble pas. “I had the chance to share the last day of my mother’s well-loved life,” she declared in an official communiqué. Alors que son frère aîné, le Roi, est déjà emporté par un flot d’obligations, elle ne quitte pas le sarcueil covered by l’étendard royal écossais et orné d’un bouquet de petites roses et de fleurs sauvages. Ainsi est résumé la vie de celle qui a connu les fastes du trône mais que ses goûts portaient vers la vie la more simple.

Un extrait :

«…Sincere, square, loyal, constant and habitée du même sens du duty que sa mère, elle potrait être le meilleur atout de Charles III dans la politique de proximité dont il estime qu elle à même d’assure la survie de the monarchy… »

Récit Irène Frain

Scandales sur ordonnance

Un livre choc denounce des liens malsains entre laboratoires pharmaceuticals, mandarins et hautes autorités de santé Affaire Mediator ou l’arbre qui cache une forêt de dysfunctionnements dévoilés par la journalist Anne Jouan. Autant de révélations qui reposent sur son réseau d’informateurs en poste dans des institutions cruciales. Pour la toute première fois, l’un d’eux retire le masque. Le Pr Christian Riché est un ponte de la pharmacovigilance. Decades have passed in the heart of the Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Dans « La santé en bande organizée », la championne des scoops et sa « taupe » vouillent des deciennes de malversations et leurs combats pour en venir à bout. Stupéfiant.

Un extrait :

« … Anne Jouan et le Pr Riché describe a peacock with tentacles aussi nombreux que longs. Alors, ils ont préférence avancer masqués. Pour protecter leur manuscrit, il a même fallu le garder secret jusqu’à sa publication. Nom de code chez l’editeur : « Pill ». Signatures provisoires: “Anne” et “M. Rungis”.

Récit Karen Isère

Ukraine, l’heure de la reconquête

C’est le prochain objectif des Ukrainiens. La poche de Kherson, la seule zone occupée à l’ouest du Dniepr. Grâce à une trehison, la ville a été envahie dès les premiers jours par les troupes russes venues de Crimée. Soit quelque 20 000 hommes aujourd’hui pris au piège derrière des ponts bombardés et inutilisables. Pour son quatrième voyage sur le front depuis le début de la war, Bernard-Henri Lévy discovers Ukrainians exhausted but galvanized by their recent victories. Après avoir réussi une percée spectaculare au nord du Donbass, aucune terre ukrainienne ne leur paraît plus hors de portée.

Un extrait :

« … À Bakhmut, plus au sud, mais toujours sur le front est, nous sommes venus chercher Mozart. Autrement dit Andrew Milburn et sa trentaine d’internationalaux, souvent vétérans de forces spéciales anglo-saxonnes, qui se sont donné la noble tâche d’aller chercher, en zone grise, les civils perdus et en danger. […] Milburn raconte la création de l’ONG. Sa décision de l’appeler Mozart en opposition au Wagner des commandos de mercenaires russe assassins… »

Reportage Bernard-Henri Lévy

This number collector is already available via its digital format and on sale from Wednesday in the kiosk.

Read the magazine number 3829

Leave a Reply

Your email address will not be published.