“La BCE demande aux banques de se préparer à une crisis majeure” L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

C’est une dépêche de la l’agence Reuters qui revient sur les dernières declarations d’Andrea Enria, president de l’Autorité bancaire européenne. Rien de moins.

C’est dire si c’est une source aussi officielle qu’autorisée.

Voici ses principales declarations lors d’un colloque à Bruxelles qui s’est tenu hier lundi.

“The banking sector of the euro zone is solid but, while a recession is on the horizon, the Central Bank of Europe (BCE) is making sure that the credit establishments are verifying their forecasts in terms of their own funds before a winter without doubt is difficult.”.

Vous remarquerez la formule d’usage et pour la figure de style impossee mais qui n’a strictly aucun intérêt « le sector bancaire est solide »… bien sûr. Tout est solide tant que tout reste dans des normes et des moyennes standards. Nos systèmes gèrent only les moyennes avec des écarts types relatively weak. Everything that is an extreme event is evidently hors moyenne et donc hors cadre et pose potentiellement de gros problèmes.

« Nous incitons les banques à mettre vraiment l’accent sur la concentration d’expositions aux sectors qui sont particulier dependents de l’énergie et vulnerable aux chocs énergétiques ».

Et oui… et des sectors vulnerable aux chocs énergétiques il y en a un paquet. Un paquet donc d’entreprises qui risquent de faire bankruptcy puisque les gouvernements européens ne protégent pas les sociétés avec un bouclier tarifaire. Toutes les industries, tous les métiers qui consomment beaucoup d’énergie pour produire des biens à faible valeur ajoutée vont faire faillite et cease de travailler. It’s already the case in Germany with the largest European manufacturer of toilet paper that has filed its balance sheet. Et oui, le papier toilette cela ne se vend pas très cher mais necessaire beaucoup d’énergie, de même que toute l’industrie du verre qui va de la bouteille en verre pour le vin ou le jus d’orange jusqu’au pot de yogurt. Cela va en faire des dépôts de bilan en 2023.

« Nous demandons donc aux banques de revoir leurs prévisions de fonds propres dans des scénarios sombres, défavorables, et nous allons enteramer le dialogue avec elles. »

Ici le dialogue va consister à faire passer des tests de résistance aux banques, mais aussi à augmenter leurs provisions pour « cost du risque » comme on appelle le taux de défaut dans les banques.

Mais ce n’est pas tout.

Andrea Enria also spoke and evoked the companies present in the domain “Financement d’immobilier commercial ou residential comme dans le crédit à la consommation etaient particulier exposées à la remontée du cost du crédit, ce qui justifie according to him une particulare attention”.

Et là, si vous m’avez suivi jusqu’ici, vous comprenez mieux pourquoi la Banque de France ne relèvera pas plus que ce que la formule de calcul prévoit le taux d’usure. La Banque de France sait qu’il va y avoir une crise immobilière monumentale. Elle le sait parce que c’est la BCE qui va la provocare volontairement. Il faut donc forcer les banques à réduire massivement les crédits accordé pour éviter trop de casse.

This is the first time that the Banque de France acts in this manner. Je pense que la crise immobilière qui arrive peut être potentienlement un veritable krach. Mais nous en reparlerons.

Finally, Enria brings up the problem of derivative products. “And then there is also the problem of exposure to the compensation of energy derivatives, which we identified recently”.

Je ne pense pas que ces problèmes soient majeurs, car au niveau européen il devrait être décidé une suspension de ces produits pour éviter une explosion du système financier.

N’oubliez pas que ce sont toujours les banques centrales qui creent les crises en augnant de manière significative les taux d’intérêt. Quand ces hausse de taux se conjuguent avec une hausse des prix de l’énergie alors, la récession qui frappe les économies est toujours très forte, démultipliée even.

A recession is never the end of the world. Loin de là. C’est même une période bénie pour acheter des actifs pas chers et gagner beaucoup d’argent. Et à chaque crisis, ce sont toujours les mêmes, les grosses banques, les gros fonds qui en profitent. Vous aussi vous devez voir cette period de crisis et de recession comme une possibilité d’acquisition d’actifs. C’est pourquoi, le meilleur placement aujourd’hui est d’être en cash et d’attendre les soldes. Patiemment. Ce sera une des grandes thématiques des lettres stratégies des prochaines mois!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous!

Charles SANNAT

« Insolentiae » means « impertinence » in Latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez équaléme vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATEGIES » qui permettre vous d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. These solutions are articulated autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localization. The idea is to share with you the means and methods to put in place your personal and family resilience.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent paragraph soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com is the site on which Charles Sannat expresses himself daily and delivers an impertinent décryptage et sans concession de l’actualité économique. Thank you for visiting my site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.