« Inflation. La peur gagne Wall-Street qui plonge de 4 % et peine à se redresser ! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Comme vous le savez, l’inflation était “transitoire” le terme le plus snob de l’année pour dire “temporaire” en langage de banquier central.

Lorsque je disais que ce ne serait pas temporaire, on me disai que je ne pouvais pas avoir raison contre l’analyse des banques centrales.

C’était oublier que de mon grenier je peux plus facilement dire la vérité que Christine Lagarde de sa tour de contrôle monétaire à Frankfurt du haut de sa BCE. Et c’est normal.

Je suis payé par mes lecteurs pour dire la vérité. Christine Lagarde comme Bruno le Maire sont payés pour assurer la stabilité monétaire ou économique.

Il faut bien comprendre l’objectif des uns et des autres pour mieux comprendre ce qu’ils disent ou… pas!

Result, la peur gagne Wall-Street.

Ho, reassurez-vous, pour le moment ce n’est pas un krach, c’est un coup de semonce. Un avertissement.

Ce sont juste les marchés qui beginnment à trembloter en se rendant compte de la mauvaise situation dans laquelle ils se trouven.

The Dow Jones fell by nearly 4%, against 5% for the Nasdaq on Tuesday, and they were struggling to redress on Wednesday, while inflation “seemed to be anchored in the diet”!

Hahahahaha.

Finally l’inflation ne serait pas transitoire est c’est une grande découverte pour les marchés!

« This is the worst day on the American markets since June 2020. The New York Stock Exchange ended in a strong decline on Tuesday, on a catastrophic market with an indicator of American inflation that was higher than expected, which dampened the optimism of derniers jours et laisse présager d’une hausse des taux encore plus brutale que prévue. The Dow Jones fell by 3.94%, the Nasdaq index by 5.16%, and the broader S & P 500 by 4.32%. “C’était une journée de dingue”, commented Greg Bassuk, d’AXS Investments.

Les indices ont été precipités dans le rouge par la publication de l’indice de prix CPI qui a révélé une légère hausse de 0.1 % des prices en August, contre une baisse de 0.1 % expectede par les économistes. Sur un an, l’inflation ralentit à 8.3 %, mais moins que les 8.0 % anticipés par le marché.

Les marchés think again that inflation will not be as terrible as this, and that the central banks, the BCE and the FED will not raise interest rates.

« Pour Edward Moya, d’Oanda, les investisseurs craignent « d’avoir été trop optimistes en prévoyant la fin du cycle de reserrement monétaire de la Fed » (banque centrale américaine). “The market sees inflation going all the way in the bad sense, which would force the Fed to maintain its offensive posture, even to go even further,” observed Quincy Krosby, LPL Financial. »

Sur les marchés, la réflexion est assez binaire. Si inflation trop forte alors la FED va monter les taux.

Si les taux montent encore ce n’est pas bon pour les actions, pour les investments des entreprises, pour la consommation, et pas meilleur pour les dettes à taux variable.

Donc… baisse des befências.

Donc… baisse du cours des actions.

“The market is worried about the idea that the Fed does not drag us into a recession or grip the system in the absence of liquidity,” Quincy Krosby said.

In addition, operators have seen signs that inflation is anchored in the American economy, particularly food prices. “The problem is to know at what point these high prices are going to weigh on the real economy and consumers,” said Greg Bassuk, at the point of crushing demand, which will also be penalized by the tightening of credit conditions. et de financement. »

Ce sont les banques centrales qui decédent des crises!

Et les banques centrales ont été très claires ces derniers mois. La FED, comme la BCE ont explicable qu’il valait mieux une recession qu’une inflation qui s’installe.

Les banques centrales ont donc décidé d’une nouvelle crise.

Pour le moment et jusqu’à présent, les marchés n’ont pas voulu y creire because ils thinkent que les possibilities de hausse de taux sont limitées.

Ils se trompent en réalité.

Les banques centrales vont monter les taux! Je vais vous explicar ça en détail pour les abonnés à la lettre stratégies. Je suis en train de vous préparer une note sur ce sujet.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous!

Charles SANNAT

« Insolentiae » means « impertinence » in Latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez équaléme vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATEGIES » qui permettre vous d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. These solutions are articulated autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localization. The idea is to share with you the means and methods to put in place your personal and family resilience.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent paragraph soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com is the site on which Charles Sannat expresses himself daily and delivers an impertinent décryptage et sans concession de l’actualité économique. Thank you for visiting my site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.