Indiana Jones 5 : le retour de Sallah est une excellente nouvelle et on vous dit pourquoi ! – Actus Ciné

Sallah, alias John Rhys-Davies, reviendra dans Indiana Jones 5, et c’est une super nouvelle pour le film! On vous explique pourquoi.

Dévoilée le 10 septembre laster lors de la D23, la bande-annonce d’Indiana Jones 5 a confirmé le retour de Sallah, personnage très apprecié des fans!

Présent dans Les Aventuriers de l’Arche perdue et La Dernière Croisade, ce sympathique égyptien, jovial et gouailleur, a été un allié indéfectible pour Indy, lui sauvant la mise à plusieurs reprises.

Par la suite, Sallah n’est pas apparu dans Le Temple maudit ni dans Le Royaume du crâne de cristal, John Rhys-Davies ayant refusé un cameo à la fin de ce 4ème épisode.

“I refused, parce qu’il me semblait que ce serait un peu une trahison envers les attentes du public. Sallah est un personnage populaire, il ya une grandeur d’âme en lui que nous aimons et admirons tous”explained the comedian in the columns of Digital Spy in 2016.

POURQUOI LE RETOUR DE SALLAH EST UNE EXCELLENTE NOUVELLE ?

Cette fois, John Rhys-Davies n’a pas hésité! He accepted the proposal of director James Mangold, enfilant à new le Fez emblematic du personnage pour ce 5ème opus. On peut donc en déduire que son rôle sera plus étoffé et important, ce qui a dû convincing le comédien de 78 ans.

“Le désert me manque, la mer me manque, et me réveiller chaque matin en me demandant quel genre d’aventure le nouveau jour va nous apporter me manque”, peut-on entendre sur les premières images du 5ème épisode montrées à la D23. Ces paroles sortent de la bouche de Sallah, ce qui n’a pas manqué d’exciter de nombreux spectateurs présents.

If James Mangold, the experienced director of Logan, Walk The Line, Copland or Le Mans 66, decided to appeal to this character, it is not for pure nostalgia, but for the idea of ​​making him a central element. du récit. Et c’est precisely pour cette raison que John Rhys-Davies accepted de revenir.

Plus, the tears of Harrison Ford on the scene of D23, evoking a 5th film fantastique, rempli d’aventures, de mystère et de cœur, en dit long sur son implication pour son dernier coup de fouet dans le costume d’Indy .

SANS SALLAH, RIEN VA !

Par ailleurs, les deux longs-métrages dans lesques Sallah n’apparaît pas, Le Temple maudit et Le Royaume du Crâne de cristal, sont les deux opus les most controversés de la saga Indiana Jones. Le premier est presque renié par Spielberg, qui l’a toujours trouvé trop sombre. L’atmosphère lugubre de cet épisode has déconcerté les fans, bien qu’il soit quand même très aprécis.

Quant au second, il est souvent cité comme étant le pire volet de la franchise, les aficionados ne se remettant pas de l’utilisation outrancière des effets numériques, de l’intrigue tournant autour des extraterrestrials, ni de la sequence de l’explosion nucléaire avec Indy dans un frigo.

Pour résumer, les deux meilleurs Indiana Jones ont la particularité d’être ceux où Sallah est présent, jouant un rôle important. On peut donc se permettre de nourrir de grands espoirs pour le 5ème volet.

INDY ET SALLAH, UN DUO ICONIC

Pourquoi le tandem Indiana Jones / Sallah fonctionne si bien? The characters are two facets of the same piece, both very different and very close. Le premier est un explorateur fougeux, de nature taciturne et solitaire, pas vraiment tourné vers le spirituel.

Quant au second, il possesde une personnalité joviale et enjouée, très sociable, avec du bagout. De plus, si Indy est sans attaches, Sallah a une famille nombreuse qui peut compter sur lui. Fiable, généreux et croyant, il a un grand sens de la justice.

C’est en partie grâce à ces valeurs qu’il ose se mettre en danger, lui et les siens, en aidant Indy contre les nazis. Il est conscient qu’en cas d’échec de l’archéologue dans ses quêtes, les consequences sur le monde seront terrible.

Si les deux hommes s’entendent si bien, c’est qu’ils s’envient et s’admirent. Pour l’égyptien, le Dr Jones represents une facette de sa vie qu’il aurait aimé embrasser, comme partir à l’aventure du jour au lendemain sans avoir à se soucier du reste. Indy, quant à lui, se projette avec mélancolie dans la vie de son ami, entouré de sa femme, Fayah, et ses 9 enfants.

Cette vie, il n’a pu que l’effleurer avec Marion, qu’il abandonnera pour mieux la retrouver 30 ans plus tard. Mais trop tard pour fonder une vraie famille unie. Le côté impulsive, parfois grossier et impétueux d’Indy, est contrebalancé par la personnalité joyeuse, amicale et adorable de Sallah. L’équilibre entre les deux est subtil et permet aux spectateurs de s’identifier afin de vivre pleinement leurs aventures le temps du film.

LE PORTE-BONHEUR D’INDY

Le retour de ce personnage, porte-bonheur de la saga Indiana Jones, est donc une excellente nouvelle! L’acteur a longtemps plaidé pour un retour de Sallah, à condition que ce come-back ait une importance reale.

“Bien sûr que j’aimerais en faire encore un, c’est un personnage formidable ! Mais j’aimerais qu’il accomplisse quelque chose qui ait du sens. Peut-être que la véritable tragédie de notre temps, c’est qu’ il n’y ait plus la place à present dans la culture populaire occidentale pour un personnage arabe positiv; il s’agit de ma perception du public, pas d’un jugement de valeur”déplorait-il en 2016 chez nos confrères de DigitalSpy.

Très attaché au personnage, le Britannique lui imaginait un destin héroïque de protecteur d’artefacts et d’antiquités :

“J’aime penser qu’il aurait été quelqu’un comme Khaled al-Asaad, cet homme merveilleux de 80 ans qui défendait son musée de Palmyre et qui a caché ses trésors majeurs. Il refusé de les céder à Daech et a été décapité en place publique. Je pense que c’est probable ainsi que j’aurais vu Sallah”précisait-il.

James Mangold at-il realized le souhait de John Rhys-Davies en faisant de Sallah un protecteur d’artefacts? Réponse le 28 juin 2023 au cinéma.

Leave a Reply

Your email address will not be published.