France EN DIRECT : En patron, Evan Fournier donne de l’air aux Bleus dans le « money-time » (65-72)

40e : Ça dérouuuuuuuule les enfants, Yabusele clôt tout semblant de suspense de près (65-78).

39e : Terry Tarpey fructifie cet excellent passage français (65-74). A 1’33 de la fin, ça sent très bon, et surtout les visages bosniens laissent penser qu’ils lâchent gentiment l’affaire, à l’image d’un Musa muselé aujourd’hui.

38e : Ouiiiiiiiii Evan, ce « teardrop » vaut de l’or là ! 65-72, ça sent très bon maintenant, grosse débauche d’énergie au rebond défensif et le leader d’attacke supposé prend les choses en mains avec réussite.

36e : Yabusele bosse severé en défense sur Nurkic (ça nous rappelle l’affrontement Draymond Green/Jokic sur les derniers play-offs NBA), et ce choix de Collet paie : la France est mieux là (63-68).

35e : Il est lààààààààààà le réveil de Thomas Heurtel, encore un trois points de filou dans le coin, et le mano a mano continue (61-62).

34e : Et allez, 14 points et 10 rebonds pour Nurkic, quel carnage il fait encore celui-ci, et la doublette Gobert-Poirier ne limite pas vraiment son apport (61-59). Dire que ce n’est qu’un role player somme toute moyen en NBA.

33e : Fournier répond à Nurkic dans un bon petit concours de 3 points des fafa (56-57). Si les Bleus sont au niveau, ça peut être fascinating ce dernier quarter.

31e : Et boum, tant qu’à faire, ça reprend sur une bombinette extérieure de John Roberson, le gaillard de Mostar (euuuuuuh, on m’annonce le Kansas dans l’oreilette, désolé). Pour la première fois depuis des plombes, la Bosnie repasse donc devant (53-52). Les « Bosnia, Bosnia » rugissent à Cologne.

30e : 345e ballon perdu de la compétition pour la France, avec ici Albicy à la baguette, et Halilovic punit derrière. On n’est pas loin d’être à la dérive sur cette fin de 3e QT là (50-52). Ça se finit là-dessus.

30e : Atic met ses deux lancers, et 48-52… On file tout droit vers un money-time dites donc (dans le meilleur des mondes serait-on tenté de dire).

29e : Olalalala, et Vincent Poirier qui joue tranquillou comme en début de possession alors qu’il ne restait que 3 secondes sur l’horloge des 24 quand il a hérité de la balle. Et bim, 15 balles perdues (encore) cet aprem pour la bande à Collet (46-52).

28e : Aïe aïe aïe, les Bleus oublient l’alternance offensive en ne s’appinant plus du tout sur le jeu intérieur. Mauvais passage qui permet aux Bosniens de revenir dans le coup (46-52) et temps-mort direct de Collet. Vous sentez vous aussi que ça part un peu en brioche comme contre la Hongrie ?

26e : Et lààààààà, Shaqtiiiiiiiiiiiiiin’ a fool Evan, vous avez la ref j’imagine. Heureusement, le petit Tarpey était à l’affut sur le coup, et 40-52. Il n’empêche, Fournier passe au travers aujourd’hui, avec 1/7 de loin par exemple.

25e : Action WTF par excellence, n’est-il pas. Et toujours +10 côté tricolore (40-50).

25e : Notre gros nounours favori Yabusele se distingue encore en filochant au buzzer des 24 secondes, régalade (38-48).

23e : La France tient serenement son écart jusque-là : Evan Fournier trouve parfaitente Guerschon Yabusele (36-46).

21e : C’est reparti pour cette deuxième mi-temps, allez messieurs !

20e : A noter l’excellent apport des remplaçants, avec 21 points inscrit par la bande aux Heurtel, Poirier, Okobo… Frankement c’était hyper plaisant et coherent là, à confirmer en deuxième mais on a d’un coup bien plus la tronche d ‘un groupe « podium able ». Allez, on vous laisse quelques minutes pendent la mi-temps, et on se retrouve vite les amis.

20e : Waaaah la décision qui pourrait être un tournant : Nurkic se fait whistler un « flopping », une simulation pour les non-anglophones, alors qu’il tentait de prendre le dernier tir de la mi-temps de loin. C’est vrai qu’il se jette comme un fou en arrière sur le coup, mais on n’imaginait pas que ça pouvati être sanctionné de la sorte. 3e faute pour le géant des Blazers. 34-44 après les lancers d’Elie Okobo. Mi-temps là-dessus, chapeau messieurs.

19e : Il est partout Guerschon Yabusele : gros contre au départ, puis il oriente habilement l’attaque placée derrière pour Albicy. Andrew n’est pas vraiment là pour ça mais il plante un gros 3 points synonyme de petit break bien sympathique (32-41). Pfiouuuuuuu 6/12 longue distance pour les Français, elle est là la belle stat du jour.

18e : C’est çaaaaaaaaaaaa Evan : interception dans son camp, puis lay-up tranquillou de l’autre côté derrière, and ooooooooone en plus avec une faute gratos (et guère maligne). Plus gross écart de la rencontre en faveur de l’équipe de France : 32-38.

18e : Deuxième faute de Nurkic avant la pause sur un superbe échange Yabusele-Gobert, on prend !

17e : Il fait quand même un sacré chantier le père Nurkic là en défense : il vient de lacher un enorme contre sur Yabusele (31-32).

15e : Mais ouiiiiiii Thomas Heurtel, le deuxième 3 points de l’aprem pour lui. On ne va pas aller jusqu’à reclamer son short de suite (coucou David Cozette), mais le tournoi va-t-il commencer pour de bon pour lui aujourd’hui? 29-29 now, c’est toujours aussi serré.

12e : Pfiouuuu, ils donnent de la voix les supporters bosniens, même si c’était encore plus la folie lors du précédent success contre la Slovenie. 27-22 pour eux là avec un affrontement entre les deux 2e cinq, ce qui ne réussit donc pas aux Bleus. Attention les gars, c’est le plus gros écart du match.

10e : Et bim, gros alley-oop bosnien qui se conclut avec un dunk d’Halilovic dans le dos de Mous Fall, pile sur le buzzer (19-19), on vous laisse appreisser ci-dessous. Très vivant et accroché ce premier quart-temps.

9e : France is now ahead, even if Fall is sanctioned instantly for an involuntary elbow attack on Nurkic (15-16).

8e : Il est lààààààà le caviar de Thomas Heurtel pour Mous Fall qui nous claque un gros dunk synonyme d’égalisation (13-13).

7e : 4/12 aux tirs pour l’instant les Bleus mine de rien, mais ça tient toujours le coup (13-11) grâce à une défense correcte. Collet ouvre son banc puisque Ekobo, Heurtel et Fall sont eux aussi entrés en jeu.

6e : Et ouiiiiii, Vincent Poirier qui signe son entrée sur le parquet en scorant d’emblée : la France ne laisse pas les Bosniens s’écamper (13-11).

5e : Ohoh la claquette improbable de Rudy qui nous maintient tout près au score (11-9). Pas malheureux sur le coup, en tout cas il n’est pour l’instant pas dominé comme il l’avait nettement été fin août par Nurkic, lors de la victoire historique de la Bosnia contre la France.

3e : OK, l’ami Roberson se la joue déjà Steph Curry avec un enorme tir de loin sur la tête d’Albicy. Il va falloir être costaud pour l’impêcher de scorer le gaillard (8-5).

2e : Et hop, petit trois points d’un Tarper laissé archi seul et la France est bien rentrée dans son match avec deux points d’avance (3-5, 2e). Tenez, checkez donc cette grosse tartine sentée par Gobert en défense.

14h31 : C’est partiiiiiiiiiiii msieurs dames !

14h29 : Les amateurs de Jeep Elite vont peut-être découvrir avec suprise que le neur bosnien se nomme John Roberson, ancien gros joueur de Chalon-sur-Saône (champion 2017) et de l’Asvel, mais aussi à Strasbourg la saison passée.

14h25 : Côté cinq de départ français, on part sur la même que contre la Hongrie avec Albicy, Tarpey l’invité surprise, Fournier, l’excellent Yabusele, et evidently Ruuuuuudy Gobert en pivot.

14h20 : Tiens tiens tiens, on parle là des voyages en classe éco de l’équipe bosnienne, en proie à de grandes difficulties financiers et pratiques depuis le début sa preparation à l’Eurobasket, ça ne ferait pas résonance à une actu chez nous cette affair?

14h15 : Salut les gens, on est par ici pour vous faire vivre ce match comme prévue (à la télé hein, pas depuis Cologne).

9 h : Hello les 20 Minutos, le rendez-vous est pris pour la première véritable régalade des Bleus sur cet Eurobasket, c’est promis (ou presque). Come on, pour vous éviter de piquer du nez à l’heure de la sieste, l’équipe de France va nous gommer sa défaite initiale bien cata contre l’Allemagne (63-76), et même ses succès à peine plus reassurings face à la Lithuania (77-73) et surtout la Hungary (78-74). This Tuesday (2:30 p.m.), there is a good outsider in the competition, Bosnia-Herzegovina. Not content with having qualified for the next World Cup, just before the start of the Euros (90-96 after extra time), the Bosnians come to sign another surprise of the size by tapping on Sunday Luka Doncic’s Slovenia (97-93 ). On will be notably curieux de l’affrontement “in the paint” between Rudy Gobert and another intérieur estampille NBA, Jusuf Nurkic (Portland). A noter que les Bleus sont déjà malgré tout qualifiques pour les 8es de finale de l’épreuve et qu’ils croiseront avec l’un des quatre premiers du groupe A. Ça pourrait être nos tendres amis espagnols (pour changer), ou le Monténégro , la Turquie ou la Belgique, tous à égalité actuellement (2 victoires-1 défaite).

» Allez, on sera en place par ici à partir de 14h15, et on compte sur vous les « crossoverix ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.