Des scientifiques liégeois découvrent une super-Terre potentiellement habitable

An international team of scientists, led by an astrophysicist from ULiège, announces the discovery of two planets of the “super-Terres” type. Une super-Terre est une planète situate hors de notre système solaire, plus massive et plus grosse que la Terre et a priori rocheuse comme elle. Ces deux super Terres tournent autour de Speculoos 2, une petite étoile froide situate à une centaine d’années-lumière de notre Terre et la deuxième étoile la plus froide autour de laquelle des planètes ont été détectées. Cette découverte importante fait l’objet d’une publication dans le journal Astronomy & Astrophysics.

Une première planète, la plus interne du système, avait été initially identified par la mission spatiale Tess de la Nasa, dedicated à la recherche d’exoplanètes en orbit autour d’étoiles proches. This planet, which has a size of approximately 30% superior to the Earth, completes an orbit around the star in only 2.7 days. Les chercheurs de l’ULiège have used their terrestrial telescopes Speculoos to confirm and characterize this planet, and also probe the system in depth to search for other planets that could have been “missed” by Tess. Les observations se sont révélées fructueuses puisqu’elles ont non seulement aidé à confirmer la première planete, mais ont aussi permis d’en détect une deuxième, previously inconnue.

Peut-être de l’eau liquide

Cette seconde planete, named Speculoos-2c par les chercheurs de l’ULiège, est d’une taille semblable à la première (about 40% supérieure à la Earth) but presente une période orbitale plus longue, d’about 8.5 days. This orbital period places the planet in the so-called “habitable” zone around its star, that is, the region of space where the conditions are favorable to the appearance of life as we know it on Earth. : ni trop loin de son “soleil” pour que l’eau ne gèle pas ni trop proche pour que celle-ci ne s’évapore pas. “Although this planet is very close to its star, at a distance approximately ten times inferior to the cell of Mercury around our Sun, the amount of stellar radiation it receives remains weak, and could allow the presence of liquid water to la surface de la planete, pour autant qu’elle ait une atmosphère suffisante”. The presence of liquid water is considered as a necessary condition for the appearance of life.

Des scientifiques liégeois découvrent une super-Terre potentiellement habitable
©Adeline Deward (RISE-Illustration) Comparaison entre le système Speculoos 2 et le système solaire interne. Le système Speculoos 2 est beaucoup plus compact: ses deux planètes pareuint facilement tenir à l’intérieur de l’orbite de Mercure, la planète la plus interne de notre système solaire.

The team of researchers will then study the atmosphere of this planet, notably with the James Webb Telescope. Dans cette atmosphere, l’idée est de recherche des anomalies ou déséquilibres chimiques peut-être explicables par la vie. Pour James Webb, Speculoos 2c serait la deuxième cible la plus favorable parmi les planètes terrestres potentialimentamente habitables que l’on connaît actuellement. Elle est surpassée seulement par les planètes Trappist-1, également découvertes par des astrophysiciens liégeois, en 2016. “This comparison does not take into account the fact that Speculoos 2c is located near the inner limit of the habitable zone and could therefore have an atmosphere particularly rich in water vapor, which boosts its atmospheric signals.“, explains Laetitia Delrez, l’astrophysicienne de l’ULiège auteure principale de l’étude. “In addition, the models often differ as to the exact position of the internal limit of the habitable zone depending on the characteristics of the star. La découverte de Speculoos 2c offers therefore une opportunity unique de pouvoir mieux comprendre et contraindre les conditions d’habitabilité autour des étoiles les plus petites et froides de notre voisinage solaire”.

Comme la Terre, Speculoos 2c est sans doute constituentee de roches, vu sa taille. “Nous ne sommes pas sur à 100% that the planet is rocky because nous ne connaissons pas sa masse, mais sa taille est plus petite que celle de toutes les ‘mini-Neptunes’ connues et sa nature rocheuse est donc très probablenous précis l’astronome Michaël Gillon (ULiège). En effet, quand on regarde toutes les exoplanètes de taille comprise entre 1 et 1.6 rayons terrestres et de masse connue, elles sont virtually toutes rocheuses. So, statistically, Speculoos-2c (1.4 rayon terrestre) l’est sans doute aussi.”

Au-delà de 1.6 rayon terrestre, la majority des exoplanètes ont une enveloppe gaseuse étendue et on parle plutôte de “mini-Neptunes”. Quand on arrive à des tailles similaires à Uranus et Neptune, on parle alors d’exo-Neptunes, ou simplement de planètes géantes.

Des scientifiques liégeois découvrent une super-Terre potentiellement habitable
©Université de Birmingham/AJSmith

Leave a Reply

Your email address will not be published.