CORR : La valeur du jour à Paris – Crédit Agricole : amendments of 4.8 million d’euros de la BCE confirmed – 24/08/2022 à 10:48

(AOF) – En repli de 1.1% à 9.25 euros, Crédit Agricole accuses the biggest drop in the CAC 40. La banque verte est penalisée par une mauvaise nouvelle. The BCE has confirmed fines of a total amount of 4.76 million euros for itself and two of its subsidiaries. La banque centrale leur reproche d’avoir classé des actions en capital CET1 sans autorisation préalé. Ces amendes, inflicted in 2018, avaient été annulées par le tribunal de l’Union européenne two years plus tard, la BCE n’ayant pas correctly justifié sa décision.

En 2021, la banque centrale avait alors publié un guide relativ à la méthode de determinación des sanctions en cas d’infractions régulatorynes. Un guide qui lui permet de confirmer les sanctions.

Crédit Agricole can appeal to the Court of Justice of the European Union. Une porte-parole du groupe, citée par l

es Echos

, rappellent que “la sanction repose sur un texte qui n’est plus en vigueur depuis 2019”. La sanction relève d’un “défaut de notification dans les temps” de décisions comptables prises à l’occasion d’augmentations de capital réalisées entre 2015 et 2016, a précisé le groupe, qui a déjà provisionné le montant dans ses comptes.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Points keys

– Véhicule coté du groupe mutualiste du même nom, 1ère banque française et 8ème mondiale ;

– Net banking product of €22.7 billion, generated by the local bank at 65%, by specialized financial services at 12%, by the large customer bank at 14% and by the management of savings and insurance ;

– Model d’affaires en 3 points – relational excellence in becoming the preferred bank for individuals, entrepreneurs and institutions, responsibility in proximity to support digitalisation and social engagement and amplifying mutual engagement;

– Capital held at 55.3% by les caisses régionales, d’où a strong presence of their representatives on the council of administration (10 out of 21 members) presided by Dominique Lefebvre, Philippe Brassac being directeur général;

– Solid financial position – CET 1 ratio of 17%, return on equity of 11.6% and liquidity reserves of €472 billion.

Enjeux

– Response of investors to the new plan 2025, les objectivees de celui de 2019-2022 ayant été atteints avec une année d’avance;

– Strategy d’innovation, l’un 3 des levers du modèle d’affaires: internally: 90% of the entities of the Group having a “data-centric” architecture in 2022, et 300 M€ de gain d’efficacy IT . , etc…), offre de solutions de caisses digitales et mobiles pour les petits/medios commerçants, offre monétique européenne pour les grandes enseignes et gamme complète e-commerce;

– Strengthened environmental strategy: carbon neutrality d’ici 2050 pour l’empreinte propre et sur les portefeuilles d’investissement et de financement / en 2022: arrêt total des financements de projets d’extraction d’hydrocarbures non conventionals, aucun financement d’extraction pétrolière or gasière in the arctic zone / en 2025: réduction à 20% à l’extraction de pétrole, pour tous les fonds ouverts en gestion active d’Amundi, une notation énergétique supérieure à celle de la concurrence et €20Ms engagés dans des funds à impact, renewable energies: doubling of production capacity of renewable energy installations financed by Crédit Agricole Assurances to 10.5 GW

– Croissance de 60% de l’exposition de la banque d’investissement aux énergies non carbonées et développement de la platforme dedicatede auxprojets hydrogene / hausse de 50% du financemente d’énergies rénovéables en France par Unifergie;

– Retombées de la pénétration des marchés chinois (1ère société étrangère de gestion d’actifs) et indien (offre de cash management);

– Reinforcement in the financing of mobility via the partnership with Stellantis, operational in 2023 and the launch of an internal entity specialized in automobile financing, location and mobility.

Défis

– Actif net de 13.2 € per share, à comparer au cours de Bourse ;

– Guerre Russie-Ukraine: strong impact on the benefit in the 1st quarter of the fact of the provisions passed on the risks of the 2 countries and the stoppage of funding to Russian companies;

– Intégration de l’italien CreVal et de Lyxor;

– Dividende 2021 de 1.05 € (dont 0.2 € au titre du rattrapage de 2019).

Les effets négatifs de la hausse des taux

La remontée des taux provoque normally une progression des revenues des banks par les crédits octroyés. In Europe, according to a survey conducted by S&P in 85 banking institutions, the sector is expecting an average increase of 18% in its net income. However, this nouveau contexte inflationiste aussi des effets des désirés, en particulier une hausse des costs de refinancement. Il s’accompané égamente de la feare d’une nouvelle recession, qui toucherait alors tous les métiers de la banque, allant des prêts à la gestion d’actifs, dont les revenues sont corrélés aux valorisations de marché. Reassuring element: the banks of the euro zone are sufficiently solid to face the deterioration of their environment.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.