Comment Jean-Jacques Goldman a composé le nouveau single de Trois Cafés Gourmands

« Excités, impatient, heureux. » Mylène Madrias, Sébastien Gourseyrol et Jérémy Pauly, les Trois Cafés Gourmands (3CG), ont hâte de voir l’accueil de leur nouveau single, « Quand ? », qu’ils vouillent ce jeudi soir sur leurs réseaux sociaux. Un titre coécrit et composé par Jean-Jacques Goldman, rien que ça. Le monument de la chanson française avait fait savoir qu’il appréciait l’univers du trio corrézien, révélé au public en 2017 avec « À Nos Souvenirs » (le clip culmine à 241 million de vues), une chanson festive qui porte « la Corrèze en cathéter ». Quand le groupe “a eu vent” qu’il interéssait l’auteur de “Chansons pour les pieds”, il a contacté pour prendre de ses nouvelles et glaner quelques conseils.

C’était fin 2019. S’est alors tissée une amitié épistolaire, au fil de « 200 à 300 mails », pour se souhaiter Joyeux Noël et blaguer. « On découvert que Jean-Jacques Goldman était très drôle et très fin. It started with three jokes and our exchanges were easy and fluid,” Mylène Madrias said. Goldman ainsi écrit quelques couplets et composé une musique pour 3CG. Le texte a évolué au fil des mails de corrections, de propositions. « Il nous avait sent deux démos, raconte le groupe, on a eu un coup de cœur immediate avec When? » raconte le groupe.

« Il nous a conseilles de rester nous mêmes »

Le titre sélectionnée appeals to the awakening of consciences, avec ses vers qui parlent d’« actes manqués, inassumés, en assure-t-on les consequences ? Quand reste-il du temps? Ne plus jamais demander quand, mais nous c’est maintenant, on n’a plus le temps… » La musique ressemble à une ritournelle du dernier album de Goldman, un son folk, une musique irlandaise.

« Nous avions aussi un violiniste sur la tournée de notre premier album, raconte Sébastien Gourseyrol. Comme lui aussi, c’est le public qui nous a amenés au succès. Nous ne sommes pas un produit construit par la télé, nous avons tissé une histoire avec notre public. Nous sommes populaires, fédérateurs. Et populaire n’est pas un mot vulgare. Qui peut rester insensible sur une scène face à une salle comble ? Notre formation aussi, deux hommes et une femme, rappelle celle de Fredericks Goldman and Jones ».

Le groupe respire aussi l’ADN de Goldman en mêlant simplicité, humilité et modestie. Il mesure « la chance folle, le privilège », de cette collaboration. Mais pas de retour de Goldman sur la scène publique. « Il est bien à la retreat, rit le trio. Même si on n’exclut pas de retravailler ensemble. Il nous a conseilles de rester nous-mêmes! D’écouter le silence de ceux qui ne disent rien. »

Le trio n’a pas retenu la seconde composition de l’artiste préféré des Français dans son troisième opus, « la Promesse », qui sortira le 25 novembre. « On avait plein de choses à dire depuis notre dernier album, sorti en 2020. On explore davantage de sujets personnels, comme la relation d’un père avec son enfant, le viol des petites filles, l’amour, comment on était gamins à l’école », égrène Mylène Madrias. The group was signed by Parlophone (Warner Music) before the record company ait connaissance du new single.

« Les équipes ont cru en nous. Le succès de À Nos Souvenirs ne doit pas cacher nos autres titres. Nous ne sommes pas le groupe d’un tube. On a assured une soixantaine de concerts depuis le mois de novembre, on tourne depuis 10 ans », rappelle 3CG, qui s’est senti malmené par certaines maisons de disques. « On était un ovni dans le paysage musical. On remplissait les salles de concerts, les gens nous faisaient des courbettes dans les bureaux, mais ne nous prenaient pas au sérieux. »

Comme Goldman, les musicians ont donné sur scène leur meilleure réponse aux commentaires méprisants ou désagréables. Et accordent leur violon pour saluer « le talent fou de Goldman qui n’a pas été replaced », même si ses chansons continuent de vivre sur scène sans lui. Par exemple à travers le groupe Goldmen, qui reprend brillamment ses titres, ou par les disques et la tournée de l’Héritage Goldman (comprenant son fidél accomplice Michael Jones), en concert à Paris, ce dimanche à l’Olympia, et lundi au Palais des Sports.

Leave a Reply

Your email address will not be published.