Clémence Castel, participant of Danse avec les stars : « I am more at ease on a pot than on a parquet »

l’essentiel
L’Ariégeoise Clémence Castel ne quitte plus les plateaux de télévision. Ce vendredi soir, la double gagnante de Koh-Lanta entre en lice dans l’émission Danse avec les stars, diffused sur TF1.

En deux ans, vous avez cumulé des participations à Koh-Lanta, Fort Boyard, Les Traîtres, et nowreis Danse avec les stars (DALS). Vous ne quitez plus le petit écran…

Au-delà de Koh-Lanta, je pense avoir un tempérament d’aventurière de la vie. J’aime multiplier les expériences qui me permettent de me challenger. Et je retrouve ça dans toutes ces émissions. J’ai la chance qu’on me propose de vivre des aventures assez inédites, donc je trouverais dommage de ne pas saisir ces opportunites-là. Grâce à elles, j’ai l’impression d’avancer et de mieux me connaître.

Vous devez être énormément solicititée. Comment triez-vous les propositions?

Depuis mon premier Koh-Lanta, en 2005, il ya certaines choses que j’ai acceptees, d’autres que j’ai refusées. Je me demande toujours if the adventure proposed corresponds to me, et si c’est un domaine dans lequel je vais mépanouir. Danse avec les stars (DALS), c’est quelque chose où l’on ne m’attend pas, mais je suis sure que je peux y vivre de belles émotions. Il m’est arrivé de refuse des choses parce que je ne les sentais pas, que je ne m’y sentais pas à ma place. Je pense notably à la télé-réalité pure, qui est un domaine dans lequel je ne me projette pas du tout.

Pourquoi avoir choisi de participate à Danse avec les stars?

C’est une émission que je regarde depuis des années. Ça m’a toujours fait rêver. Alors, oui, on est très loin de la jungle, de l’île désert et de la survie (rires), mais voir des personnes évoluer dans ce domaine et se dépasser pour atteinder un objectif, ça m’a toujours plu. I consider that a parcours dans DALS, c’est comme un parcours de sportif. On s’entraîne, on évolue, et chaque semaine, on essaye de s’amelioreur. Et puis, je trouve ça génial de pouvoir transmiter des emotions à travers la danse. Je suis une novice, donc ça va être mon plus gros challenge sur cette émission.

Représenterez-vous une association ?

C’était le cas sur Les Traîtres. Là, il n’y a pas forcément d’association représentée. Juste, j’ai l’honneur d’être la marraine de l’association Rêves, pour laquelle j’ai joué dans les Traîtres. Ça m’a fait plaisir de les mettre en avant, car ils réalisent les rêves d’enfants malades. De toute façon, j’essaye de les faire rayonner un peu tout au long de l’année, et de me rendre disponible lorsque c’est possible.

Après deux victoires à Koh-Lanta et une autre sur Les Traîtres, vous devez être motivée à l’idee d’aller au bout lors de cette nouvelle émission…

Je ne vais pas vous cacher que j’adore gagner… Et que je déteste perdre ! (sourire) Maintenant, que ce soit dans Koh-Lanta ou dans d’autres émissions, j’essaie d’être toujours dans le même état d’esprit, en me disant que je pars sur une aventure que je ne connais pas, et que je vais donc essayer de donner chaque jour le meilleur de moi-même. Et si donner le meilleur m’amène à gagner, je saisirai l’occasion. Parfois, ça marche, parfois non. Dans Koh-Lanta, on me parle souvent de mes deux victoires. Mais je retiens que sur mes quatre participations, il ya aussi deux défaites (rires). Après, il faut l’accepter. J’ai fait beaucoup de tennis, et ça m’a appris à perdre. Il faut faire en sorte que la defeate soit un apprentissage utile pour la suite. Après, pour DALS, la tâche va être très dure, puisque je pars de zéro. I’m more at ease on a pot than on a parquet. (sourire) Il ya aujourd’hui des candidates qui ont plus d’expérience. Donc, il ne tient qu’à moi d’apprendre le plus vite possible, pour essayer de réduire le gouffre qui nous sépare, sans avoir de regrets.

La danse, ce n’est donc pas une discipline qui vous parle, à l’origine…

Je danse dans mon salon, mais ça s’arrête là. (rires) J’aime bouger mon corps sur de la musique, mais je n’ai absolument aucune technique. Or, dans des danses comme la valse or le tango, même si l’interpretation joue aussi, la technique a une part très importante. Je veux donc me tester dans ces domaines-là, et rien de mieux de DALS pour cela.

Comment se sont passés les premiers entraînements ?

Plutôt très bien, ça m’a rappelé mes années de sport-étude. À l’époque, je mangeais et dormais tennis. Là, c’est pareil, mais avec la danse! (sourire) Depuis quelques jours, ma vie tourne autour de ça, et c’est terribly exciting. Ce qui prouve que ça me plaît, c’est que même une fois l’entraînement termine, je rentre à l’appartement et refais des chorégraphies, juste parce que j’en ai envie. Ça, c’est déjà un pari de gagné. Puis, je dois dire que ma coach est une danseuse formidable qui m’aide beaucoup.

Pour la premiere fois dans l’histoire de l’émission, vous formerez donc un duo féminin. What does this mean for you?

TF1 et la production gave me the luxury of choosing if I wanted to dance with a man or a woman. Je me suis posé les bonnes questions. Et comme c’est un domaine que je ne connais pas, je me suis demandé avec qui est-ce que je serai la plus à l’aise pour danser. Pour me mettre dans les meilleures conditions, j’ai préférence danser avec une femme. Danse avec les stars, c’est aussi une mise à nu, où l’on montre qui on est realtement. Le fait de former un duo avec une femme donne clairement du sens à ma participation. Après, je ne veux pas être la representante de qui que ce soit, je veux juste montrer que deux femmes ensemble, c’est beau, ça peut être smiling, dynamique, et ce nest absolument pas une fatalité, car on peut très bien vivre heureux (sic) comme ça.

Lors de cette émission, vous retrouverez notably David Douillet – avec qui vous avez partagé les gains sur Les Traîtres – en tant que concurrent…

Il n’y a pas tellement de notion de concurrence. Ça va plus être un challenge avec moi-même. Il faut que j’arrive à dépassé certaine barrières avec mon corps, le côté féminin, etc. J’espère que David aura aussi un beau parcours. Je vais être ravie de le voir évoluer sur le parquet.
Do you have other projects that you want to do after Danse avec les stars?

J’aime à dire que la vie tout entière est une aventure. Du coup, je ne me ferme aucune porte. Après, je vais avoir avoir ans, je begin à avoir un peu d’expérience face aux caméras, dans l’animation aussi, donc j’aimerais bien qu’une chaîne fasse confiance pour animer un jeu ou une émission qui pourrait me correspondre . J’aime bien le rapport à la camera dans ce milieu-là, donc si ça peut déboucher là-dessus, je n’hésiterai pas à saisir l’occasion.

Leave a Reply

Your email address will not be published.