Champion du monde battu, soupçons de triche, et sextoy connecté : dramas en série au royaume des échecs

Il est 19 heures ce lundi 19 septembre, et alors que la journée a été marque par les obsèques d’une reine, Elizabeth II, un autre souverain vacille, le roi placé en E8 sur l’échiquier virtual de Magnus Carlsen. The grand maître norvégien des échecs, numéro 1 mondial au classement Elo et champion du monde en titre, affronte un certain Hans Niemann, un américain de 19 ans, dans un petit tournoi ligne qu’il organize sur la plateforme Chess24.

“I don’t prefer to express myself, if I speak, I will have problems and I don’t wish to have problems.”

Si les caméras du monde entier sont rivées sur Londres, l’agitation médiatique n’est pourtant pas nulle autour de ce match. Il faut dire que la rencontre a des airs de revanche. Le 5 septembre, lors de la 3ème ronde de la Sinquefield Cup 2022, à Saint-Louis dans le Missouri, the young outsider of the tournament created the exploit by beating the détenteur du plus haut classification Elo de l’histoire, plus haut même que celui de la legend Garry Kasparov.

In the wake of this defeat, Magnus Carlsen connected to his Twitter account and sent a cryptic tweet to his few 700,000 subscribers. Il explaine renouncer à continuer le tournoi, sans donner de raison particularielle, et illustre ses quelques mots d’un GIF devenu mème depuis longtemps, celui de José Mourinho, entraigneur de football portugais, répondant aux journalists “I don’t prefer not to express myself, if I speak, I’m going to have problems and I don’t wish to have problems”. Alors au contraire, l’oscilloscope à scandales s’emballe et, dans un sport déjà gangréné par la paranoïa, tout le monde y voit le signe d’une dénonciation à peine veilée de tricherie.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Hans Niemann détonne dans ce monde froid des échecs. Il est assez antipathique, a l’allure d’un personnage de roman un peu fou, le regard arrogant et le cheveu hirsute. Il ne change jamais de veste, ne la laverait pas, et il paraît même que cela incommode les autres joueurs en tournoi réel. Et puis, sa progression a été spectaculare depuis la pandemie de Covid-19. Face au drama created by Carlsen, Niemann a donc dû se justify lors d’une interview, se défendant d’être un tricheur, arguant qu’il était prêt à jouer nu s’il le fallait, et que, oui, il a pu lui arriver de tricher sur Chess.com dans sa jeunesse, deux ou trois fois, mais qu’il ne l’a jamais fait lors d’évènements sérieux ni en tournoi réel.

Happé par le tourbillon, Chess.com publishes a press release to explain that Hans Niemann is now banned from the platform, and that he has the bills to contradict the version of the young man on his triche frequency. And in Saint-Louis, the organization of the tournament decided to establish a delay of 15 minutes between the real part and its broadcast online. Niemann ne brille d’ailleurs pas sur la fin de tournoi, enchaînant matches nuls et défaites alors qu’il en avait pris la tête après avoir battu sa nouvelle Némésis norvégienne.

La théorie trollesque du sextoy connecté

Alors que Carlsen disparaît des écranes radars après son tweet provocateur, la toile s’emballe. Il se dit même que Niemann aurait pu utiliser un objet connecté dérivée du sextoy pour se faire transmisser les coups à jouer via un système de vibrations. Le sujet plait evidently aux médias généralistes, qui s’empressent de relayer la rumeur. Even Elon Musk left his little comment on Twitter before finally suppressing it. Mais il n’y a aucune preuve. Et le délire du “plug anal connecté” provient, comme souvent, de quelques trolls sur Reddit et ailleurs. Un délire qui n’est même pas si jeune puisque la blague resusciterait depuis plusieurs années à chaque nouvelle suspicion de tricherie. Other theories : Niemann aurait pu utiliser une semelle vibrante, ou s’être fait communicar le plan de game de Carlsen. Bref, beaucoup de bruit, mais du bruit seulement.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

“Ce qui a fait le buzz avec l’affaire Niemann, c’est l’hypothesis d’une puce analeraconte Kevin ‘Blitzstream’ Bordi, le principal streamer de la discipline en France, qui semble s’amuser lui aussi à faire vivre la folle rumeur. Qui va avoir le droit de fouiller l’anus de quelqu’un avant une partie d’échecs? C’est la triche la moins risquée du monde”. Reste que l’hypothèse, aussi loufoque qu’elle peut sembler, cache le réel problème des échecs modernes. The pursuit: “Avant les technologies modernes, nous n’étions pas sur des systèmes de triche qui changeaient foncièrement le résultat.” Mais là, n’importe quelle personne qui utilises une technologie peut battre Magnus Carlsen. Il n’est même pas necessaire de connaître les rules, seulement d’être guidedé par un computer”.

Il ya bien quelques exemples de tricheries survenues avant l’advènement de la technologie, avec des antisèches planquées, par exemple. Mais elles s’apparentent plus à des aides-mémoire avec de banales descriptions de coups. In 2019, the Grand Master Igors Rausis, a 58-year-old Czech, 53rd world player, took hold of his mobile phone during the Strasbourg Open. Les enquêteurs de la Fédération internationale des échecs (FIDE) l’ont trouvé pianotant lors d’une pause pipi.

Gaioz Nigalidze, the Georgian grand maître, was unmasked in 2015 at the Dubai Open. Se precipitant aux toilettes à chaque coup de son adversaire, l’homme a éveillé les suspicions et les arbiters ont alors trouvé un téléphone caché der le siège des toilets, équipée d’écouteurs et connecté à un program qui analisait la partie en cours. Finally, Borislav Ivanov, the Bulgarian grand master, was confronted several times with strong suspicions of cheating, to the point that the entire room was passed through a lie detector to find an eventual accomplice, or he was asked to do so. de se déshabiller. Lors d’un tournament, un objet électronique aussi été retrouvé dans une de ses shoes. And Ivanov preferred to quit the tournament instead of leaving the organizers and acceder.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

YouTube, et plus globalement Internet, regorge équaléme d’exemples de méthodes de triche électronique pour les échecs. Here, un Raspberry Pi planqué dans une shoe. Là, un joueur montre comment il a pu tricher avec des oreilettes discrètes. On pense aussi à des implants sous-cutanés qui potrouint être presque détectables et permettre de communicar en morse les coups à réalises. Avec des sommes parfois colossals en jeu, l’investissement est tantant.

“Il ya une mauvaise ambiance dans la scène de haut niveau car il n’y a clearly pas assez de sécurité dans les tournoisestime Kevin Bordi. On vit dans un monde de suspicions. Dès que certains font de grosses performances, il ya des soupçons, et ensuite une omerta. “Cette histoire Niemann is just a new symptom of the problem”. According to him, le défi est le suivant : comment faire, dans un monde où les technologies deviennent de plus en plus petites et indétectables, pour s’assure que no personne n’en utilise dans des parties d’échecs professionnelles? A priori, la discipline est en manque de solutions.

La sécurité des tournois réels est décritre comme assez archaïque. Bien souvent, un simple détecteur de metal est passé sur le corps. À de rare occasions, comme lors du championship du monde à Sochi, un broilleur est activité dans la salle afin d’empêcher les electronic communications. Les arbiters peuvent aussi demander à fouiller les protagonistes, mais sont evidently limités au domaine du visible. Et contrairement au cyclisme, où les suspicions déclenchent des enquêtes de police, no personne ne viendra toucher à la porte de Carlsen, Niemann ou Firouzja.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

L’autre versant de la modernization des échecs, c’est que les tournois se multiplient en ligne. “Sur Chess.com, sur les tournois où il ya un peu d’argent en jeu, la platforme demande aux joueurs d’installer un système de double camera, une caméra de face classique, et une caméra de derrière filming them et leur environment”détaille le streamer français. “L’arbitre peut demander, même pendent la partie, que le joueur prenne la caméra et filme la piece. Il ya aussi un décalage entre la diffusion de la partie et la partie elle même. Comme ce sont des matches rapides, c’ est suffistant pour prevenir une partie de la triche”. Là aussi, le système ne guérit probably pas tous les maux des échecs.

Magnus Carlsen, calomniateur ou “lanceur d’alerte” ?

Justement, la partie du lundi 19 septembre se joue en ligne, caméras allumes. Mais les curieux et les streamers n’ont pas vibré longtemps dans ce nouveau duel Niemann-Carlsen. L’américain, qui joue les blancs, starts the game en déplaçant son premier pion en D4. Le norvégien réplique avec son cavalier en F6. Et alors que Niemann s’apprête à pursuivre son ouverture en lançant un nouveau pion en C4, l’impensable survient. Magnus Carlsen vient d’abandonner la partie, sans exprimer aucune émotion faciale particulier. Quelques secondes plus tard, sa caméra se déconnecté. Niemann regarde la sienne, semble à peine surpris, et se déconnecte à son tour.

Au lendemain de ce deuxième épisode, neither Niemann nor Carlsen communicated. Et au-delà des reres, reste maintenant à savoir si la FIDE va ​​enquêter sur Niemann et lancer une commission d’éthique sur Carlsen pour son attitude qui risque de nuire à l’image de la discipline.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Leave a Reply

Your email address will not be published.