Booba et ses ratpis au Stade de France : on y était !

Saturday evening Booba a atteint a new pallier in his career : faire le Stade de France in front of 81,000 people. De la scénographie aux multiples invités ainsi que d’une setlist bien garnie, on revient sur cette soirée riche en émotion

Deux premières parties pour le prix d’une

Depuis la capitale, un amas de spectateurs avance vers une destination bien précis: le Stade de France. Ce samedi 3 septembre, Booba se produit pour la première fois dans ce stade mythique qui aaccueilli la Coupe du Monde 1998 ainsi que la victoire de nos Bleus.

Un gros dispositif de sécurité est deployed aux alentours. Excepté quelques ratpis qui tentent de forcer l’entrée, aucun gros débordement n’est à signaler. On entre dans l’enceinte du stade à quelques minutes du début de la première partie du show. Celui-ci se remplit à vue d’œil.

Green Montana arrives sur scène aux alentours de 19 h 40 sur son tube BB part.3. Le rapper belge paraît assez impressionné par l’envergure du stade mais assure sa performance et executre plusieurs de ses titres avec aisance. Note spéciale au morceau Tout gâcherqui semble être accompanied by Booba, en direct des coulisses. SDM le succède et arrive sur scène avec son titre Van Damme. Dans son élément, le rapper de Clamart chauffe le stade avec ses hits Prince de la Calle, Yakalelo ou encore #Malentoure. Il en profite pour annoncer la sortie de son prochaine album, Lien du 100expected pour le mois d’octobre. Après une trentaine de minutes de show, SDM quitte la scène pour laisser place au Ducqui arrive sous les coups de 21 heures.

On aperçoit sur l’écran géant le buste qu’il a mis en vente en NFT, orné d’une fumée aux tones orange. L’instrumentale de No. 10 se lance et après quelques feux d’artifices balances du haut de la scène, B20 finally made his entry. Dès les premières minutes du concert, la fosse s’agite. Les ratpis veulent se rapprocher au plus près de leur artiste et se montrent prêts à mettre le feu pendant les heures qui vont suivre.

Après plusieurs morceaux solo, Kopp accueille son premier invité sur scène qui n’est autre que Uzi. Les deux rappers interprètent leur featuring Trophée, dévoilé en juin. Une des premières surprises du concert arrive à nos yeux quand Booba interprète Jour de Paye. Il est rejoint par ses deux enfantsOmar et Luna, qui lui tienen la main pendant tout le son. Le contraste entre la violence de ce hit et l’innocence des deux petits rend le public un peu confus. Cela ne les empêche pas d’entonner le refrain : « Moi j’ai fait la guerre pour habiter rue de la Paix, Je ne manque jamais à l’appel quand c’est le jour de la paye. » Un petit problème de micro vient cependant gâcher la fin de cette performance en famille. Booba ne manque pas de s’excuser face à son public.

Place aux invités

B2O welcomes ensuite un deuxième invité, cette-fois international : le rapper italien Sfera Ebbasta. En chœur, ils perform leur titre Telephone, qui a bercé notre été. Le Duc de Boulogne enchaine ensuite sur un medley de 3G, 4G et 5G, scanned by the publicen folie.

Si une absence s’est fait ressentir, c’est bien celle de Maes, initially planned for the concert. Booba ne manque pas de lui glisser une dedicationavant d’interpréter à la suite les bangers Blanche et Madrina. Après une séquence émotion et nostalgic sur le morceau PitbullKopp accueilles les artistes de son label pour performer sur 92i. Green Montana, Sicario et Bilton quit the scene pour laisser le champ libre à SDM et Booba, qui executant Daddy en live.

Retour à la séquence émotion, qui émeut une grande partie du public et les internautes qui matent le concert en streaming. Booba accueille sa fille Luna pour chanter à ses côtes son famous Petite Fille. Il lui laisse le micro et sans fausses notes, elle se montre très à l’aise face à ce stade qui l’applaudit en chœur.

Un medley qui frustre

Après plusieurs morceaux en solitaires, Booba invited Elia sur scène, jeune talent du 92i, qui interprète au piano their title Grain de sable. Le rapper boulonnais accueil en suite Zed, membre du groupe 13 Block pour performer le hit Jaune. Une des invités surprises et un des moments forts du concert est sans hésitation la venue de Kayna Samet. Destinée est un des morceaux les plus écoutés de l’artiste et il a une note toute particulière puisque c’est son premier titre joué à la radio. Booba ne manque d’ailleurs pas de lancer un tackle à Skyrock : « Ils disaient que notre musique, elle était que pour le village. Ils sont là les villageois aujourd’hui. It is 80,000 ! »

S’ensuit alors un medley de ten minutes sans interruption qui voit s’enchaîner plus de vingt classiques de l’artiste. Le passage laisse une note de frustration au public qui aurait aimé entendre les versions complètes. L’absence d’Ali a par ailleurs été relevée et a déçu les fervent supporters de Lunatic.

Booba clôture son medley en chantant son hit Like a star accompanied by innumerable flashes ignited dans le stade.

The public is warming up les premières notes de Mové Lang, qui laisse apparaitre sur scène Gato et Bridjahting, en feu, eux aussi. They are accompanied by Ritchie and Golozer, two interneteurs close to Booba. Gato et Kopp font redescendre la pression en interpretant leur featuring 31. Booba performe ensuite le tube Medicament without the presence of Niska, qui a, lui aussi, manqué à l’appel. Un de perdu, dix de retrouvés puisque s’enchaînent les arrivés de Bramsito, Dala et JSX pour exécuter Sale Mood, Baby, PRT et Mona Lisa. La fin du concert approche et les spectateurs attendant encore quelques classiques… Aussitôt demandé, aussitôt exécution. B2O fait chanter tout le stade qui scande en chœur Scarface et Validé.

Un rappel intergénérationnel

Après une sortie de Booba en toute discrétion, celui-ci fait son retour en fond de scène, orné d’un drapeau du Sénégal… Il n’en faut pas plus au public pour qu’il commence à détonner DKR : « C’est pas le quartier qui me quitte… » Sans transition, Kopp s’assoit et attend que les premières notes du morceau suivant jailissent. « Nouveau riche, ma Lamborghini a pris quelques dos-d’âne… » Les 81 000 spectators chantent à l’unison 92i Veyron, sans laisser de place à Boobaqui les laisse faire avec plaisir et fierté. Le concert se conclut sur un morceau bien représentatif pour le Duc: Bowlby. Le rapper joue le morceau jusqu’à la dernière mesure, accompagé de ses ratpis. Avant de quitter la scène, B20 regarde son public with a strong emotion qui laisse appareir des yeux légmentre mouillés. Il prend le micro une dernière fois pour lâcher soberment : « Merci », puis quitte la scène sur la fin de l’instrumentale.

Si certains spectateurs ont ressenti de la frustration quant aux précédents concerts du Duc, The majority of the public has been conquered. Il a pris le temps de parler à ses ratpis tout au long du spectacle, en prenant soin de faire remarquer que son public était très varié et que c’est ce qui lui plaisait le plus. Les medleys ont déçu les fans de la première heure mais ont également donné la possibilité au public d’entendre sur scène un Nombre incalculable de classiques. Booba a joué environ 70 morceaux au total, un chiffre pharamineux qui prouve sa technique et sa longevity dans le rap game. Excepté les feux, Kopp offered a concert sans artifices qui a permis de croiser le côté humain du rappermoins perceptible en temps normal.

Si on retire les quelques gorgées du Whiskey DUC ingurgitées par Kopp, celui-ci n’a pas bu une goutte d’eau du concert, qui a duré plus de 2h30. Une performance qui met en lumière son cardio et son amour de la scène. Petit à petit, Booba a gravi les marches et peut aujourd’hui scander sur tous les toits que sa carrière est (vraiment) incroyable.

Setlist du concert:

  • No. 10
  • GP
  • Salside
  • Wesh Murray
  • BB
  • RST
  • Trophée x Uzi
  • Glaive
  • Generation Assassin
  • Jour de paye
  • Telephone x Sfera Ebbasta
  • Dolce Vita
  • Tombé pour elle
  • Medley : 3G/4G/5G
  • Friday
  • Blanche x Maes (absent)
  • Madrina x Maes
  • Pitbull
  • 92i x SDM x Green Montana x Sicario x Bilton
  • Daddy x SDM
  • Petite Fille x Luna (sa fille, ndlr)
  • Grain de sable x Elia
  • Arc-en-Ciel
  • Medley : Walabok, Attila
  • Trône
  • Jaune x Zed
  • Plaza Athénée
  • Kayna
  • Destinée x Kayna Samet
  • OKLM
  • Medley : Tallac, Le son qui met la pressure x Ali, Du Biff, A4, Caramel, Panama, B2oba, Rat des villes, Garde la pêche, Bakel City Gang, Paradise, Killer, Le Duc, Pas le temps pour les regrets x Ali, Garcimore, Au bout de mes rêves x Mister Rudie x Trade Union, La Lettre x Ali, Le Bitume avec une plume, Rouge et Bleu x Kalash, Daniel Sam, Terrain, Izi Life x Bram’s et Mala
  • Comme une étoile
  • Variant
  • ELEPHANT
  • Mové Lang x Bridjahting x Gato
  • 31 x Gato
  • Medicament x Niska (absent)
  • Sale Mood x Bramsito
  • Baby x Dala
  • PRT x Dala x JSX
  • Mona Lisa x JSX
  • Scarface
  • Validée x Benash (absent)

Rappel :

Leave a Reply

Your email address will not be published.