Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c’est la PS4 et la PS5 qui dominant. Il faut donc les concurrencers.

News jeu Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c’est la PS4 et la PS5 qui dominant. Il faut donc les concurrencers.

L’affaire Activision/Xbox/Playstation continue d’animer l’actualité. Après l’annonce de la proposition de rachat émise par Microsoft at the beginning of the year, the fall of the course of Sony which followed and the first notices of the regulatory authorities, here we come the times of crisp laughs and the fields of media battle. Aujourd’hui, c’est le PDG de la firme de Redmond qui sonne le clarion à un moment où les markets doubt de la finalization du rachat.

Xbox vs PlayStation : the power of words

Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c'est la PS4 et la PS5 qui dominant.  Il faut donc les concurrencers.

Nous vous parlions il quelques jours des échanges musclés entre Sony et Microsoft à propos de la proposition de rachat d’Activision-Blizzard. Pour rappel, ce rapprochement historique pesant 68.7 milliards de dollars fait débat au sein des instances régulatrices. Recently, les authorities de la concurrence britanniques et néo-zélandaises ont expressed their wish to deepen the examination of this union qui pourrait entrainer “une diminution substantiale de la concurrence sur un ou plusieurs marchés” d’après leurs rapports. Des premiers avis forcément bien accueilles par Sony, qui a declarée que “donner le contrôle à Microsoft des jeux Activision, comme Call of Duty, would have major negative consequences pour les joueurs et pour le future de l’industrie“. “Retiring Call of Duty des consoles PlayStation n’aurait aucun sens commercial étant donné la position de leader de Sony sur le marché des consoles” answered Phil Spencer, the boss of Microsoft Gaming.


“Let us be true concurrents”

Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c'est la PS4 et la PS5 qui dominant.  Il faut donc les concurrencers.

La concurrence et les parts de marché. These are precisely the two points that Satya Nadella, the current CEO of Microsoft, repeated in an interview with Bloomberg. Après avoir rappelé que dans le sector du gaming, le chiffre d’affaires de Microsoft placed the company largely behind Sony – making the Japanese group un leader de l’industrie – Satya Nadella insisted on the fact that the Xbox nétait qu ‘en’quatrième ou cinquième position“. In addition, il précise que la compagnie japonaise continue de s’grandir, elle qui a récupéré Savage Game Studios, Bungie ou encore Haven au cours de cette année 2022. “Donc, s’il s’agit de concurrence, faisons en sorte qu’il y ait de la concurrence” s’amuse-t-il. Par ces mots, the PDG of Microsoft torpedoed the arguments that wanted the Xbox to be in a dominant position in the case of marriage with Activision-Blizzard. De rapides calculus They show that if the green light is given by the regulators, Microsoft could become the second video game company in the world (in terms of revenue), coming a short way ahead of Sony, but remaining behind Tencent. “Bien sûr, toute acquisition de cette taille fait l’objet d’un examen minutieux, mais nous sommes très, très confiants quant à notre faculté à nous en sortirSatya Nadella added.

Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c'est la PS4 et la PS5 qui dominant.  Il faut donc les concurrencers. Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c'est la PS4 et la PS5 qui dominant.  Il faut donc les concurrencers.

Des déclarations reassuring contre le scepticisme des marchés

Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c'est la PS4 et la PS5 qui dominant.  Il faut donc les concurrencers.

Comme le rappelle Bloomberg, les interrogations des régulatoryes qui vont mener à des analyzes approfondies semblent avoir jeté un froid aupres des investisseurs. Before Satya Nadella spoke out, the Activision-Blizzard share price rose to 75.32 dollars, an amount largely below the 95 dollars per share offered by Microsoft in case of a valid acquisition. De quoi demunetre le doute des marchés financiers. Nous précisons that on the eve of the announcement of the proposed marriage between the two giants, the Activision-Blizzard share rose to 65 dollars, and that it was 82.31 dollars on the day the Redmond firm publia son communiqué. Depuis que le PDG de Microsoft a pris la parole chez Bloomberg et qu’il confirmer sa confidence quant à la finalization du rachat, le cours d’Activision-Blizzard est en hausse. It closed at 77.03 dollars (+2.27%) on jeudi 22 septembre. Il reste à voir si la tendency se confirmera dans les semaines à venir.

Activision Xbox : Pour le PDG de Microsoft, c'est la PS4 et la PS5 qui dominant.  Il faut donc les concurrencers.

About the Xbox Series X/S

Leave a Reply

Your email address will not be published.