À écouter: l’Irlandais Champagne signe 1H de mix intense mêlant rock et techno, rap et electro

Jimi Hendrix, Peaches, Soft Cell, Novelist, slowthai, DJ Rush, Stingray, Drexciya, Mumdance… Tout ce beau monde se trouve dans le nouveau Trax Mix hyper punchy de Champagne.

Fier représentant de la ville de Galway, l’Irlandais Champagne bouscule la scène européenne depuis maintenant quelques années grâce à une signature sonore unique mêlant rave, techno, et bass music. Co-founder of the collective and site internet VSN and the label G TOWN alongside his compatriot KETTAMA, Shampain est également aux manettes d’une résidence mensuelle chez Rinse France à travers laquelle il sait mettre en avant une liste d’invités très fournie.

Très attaché à la France, il ofre aujourd’hui à Trax un mix d’une heure sombre et intense, qui rattache la techno au glam rock et au hardcore, et nous donne des nouvelles via l’interview ci-dessous. Enjoy.

Comment ça va aujourd’hui? Comment s’est passé ton été ?

Je me sens bien, cet été a vraiment été très agréable. I quit my job as a hairstylist in full summer, this was a very difficult decision to make because I love cutting my hair but I really want to focus on music and everything that comes with it années. Bien que l’été n’ait pas été rempli de gigs toutes les semaines, chaque soirées a été vraiment spéciale et je suis heureux d’avoir pu passer 90% de mon temps avec ma petite amie, mes amis et ma famille.

Peux-tu nous parler de ce nouveau mix que tu as fait pour nous?

Depuis que les clubs ont rouvert et qu’on recommencé à mixer, j’ai joué des sets un peu plus “party-vibes” que ceux que je jouais avant le COVID. Ce mix est similaire au set que j’ai joué à EMERGE à Belfast, que je voulais assez sombre et intense. Récemment, je me suis vraiment mis au psychédélisme et au glam-rock/pop des années 60/70/80. Evidently, I also adore punk and hardcore, so I try to incorporate this genre of energy in my sets. Je ne sais pas si ça se voit, mais c’est ce que je pense de toute façon. C’est pour ça qu’il ya du Jimi Hendrix, du John Cooper Clarke, du Peaches et du Soft Cell là-dedans. Est-ce que ça va avec DJ Rush, Stingray, J-Zbel et Mumdance ? Peut-être…

Comment et où at-il été enregistre?

It was recorded in my kitchen, in the charming quarter of Shantalla, in Galway. J’avais les fenêtres ouvertes et mes voisins étaiten en train de peindre leur hangar en rose, donc j’espère qu’ils ont aimé.

En tant que resident de Rinse France, que penses-tu de la scène électronique française? Who are your favorite French artists?

I loved living in Paris in 2018. La France pour moi a toujours eu une part de mon cœur à travers la musique et le football. J’ai toujours evidently aimé Daft Punk, Feadz, DJ Mehdi, Justice, Busy P et toute cette équipe, surtout quand j’étais à l’école. Maintenant, il ya tellement de vraies légendes en France, comme ma pote Miley Serious, Bambounou, Andy 4000, Aleqs Notal, Teki Latex et toute l’équipe de Rinse. Le message qu’ils m’ont transmis a toujours été de rester authentique et de ne jamais se soucier de “qui est qui” ou des pseudo hypes. Il s’agit toujours de ce que tu joues et non de ton image ou du bruit qui t’entoure. Je pense que c’est très révélateur de la scène française, c’est très démocratique plutôt que populite (la plupart du temps). Parfois, dans d’autres capitales, on a l’impression qu’il essaient de recréer une image ou une scène qui a disparu dans les années 80 et 90, de la reconditionner et de la revendre à des gens qui n’y connairent rien . À Paris, quand j’y étais et même maintenant, vu de l’extérieur, c’est plein de poches de son et de crews qui representant vraiment quelque chose et pas seulement une image, comme Barbi(e)turix ou La Créole, et des lieux comme L’International et Djoon.

Mes artistes préféres (la liste est longue) sont : Bob Sleigh, Nathan Melja, Aes, Azamat B, Broodoo Ramses, Manaré, Miley Serious, Andy 4000, Bambounou, Aleqs Notal, Marie Montexier, JKS, Teki… Je pense que j’ ai mentioned tout le monde mais j’en ai peut-être oublié quelques-uns !

You are involved in the projects VSN World and G Town Records, peux-tu descrire ces deux projets pour ceux qui vont te découvrir aujourd’hui à travers ce mix?

VSN World et G TOWN Recs sont mes deux bébés. KETTAMA et moi-même avons lânz ces projets ensemble au fil des années et il est juste de dire qu’ils ont tous deux pris une vie propre au fil du temps. VSN World started with a soirée in a club in Galway, where we hosted our first residence, where we organized great parties and international and Irish artists. Avec le temps et surtout avec la pandemie, je l’ai lentement transformé en un magazine en ligne et une maison pour notre culture, avec des interviews d’artistes que nous aimons et aussi des flyers et des photos de nos soirées au fil des ans .

G TOWN Recs, c’est vraiment la cour des grands. C’est un label qui a été lancé en 2021 avec un EP d’Evan (KETTAMA) et jusqu’à présent nous avons fait trois EPs (les autres par X CLUB. et Tommy 2000). Je pense que le tout a vraiment captivé nos deux publics respectivefs à travers nos soirées au club G TOWN et plus recently la scène du festival Emerge à Belfast. À travers la musique, les shows, le merchandising et even notre sponsoring du Galway United Football Club, les gens comprehend vraiment d’où nous venons et ce que nous aimons et ça va continuer comme ça. G TOWN Recs est là pour rester et c’est le meilleur label de disques du monde entier!

Quels sont tes prochains projets et quand aura lieu ton prochain (et premier) gig en France ?

J’ai beaucoup de choses à faire en ce moment. Je vais jouer beaucoup en Écosse nextamente, ainsi que quelques dates au Royaume-Uni et en Irlande. Je vais atterrir à Lyon pour mes débuts en France, ce qui sera une soirée très spéciale (je l’espère) et je serai de retour en France en début d’année prochaine. Je travaille aussi sur une émission de télévision ici en Irlande, mais je ne peux pas en dire trop à ce sujet. Je vais également présenter un spectacle très cool au théâtre Taibhdhearc, ici à Galway, la nuit d’Halloween. Il s’agit d’un film muet beutlich Man of Aran, qui raconte l’histoire des habitants des îles d’Aran qui chassent le requin pèlerin. I’ve completely changed the band and I’m going to play it directly during the projection. Et c’est déguisé! Vous le verrez peut être à Cannes l’année next year…

Tracklist

  1. Jimi Hendrix – …And The Gods Made Love
  2. John Cooper Clarke – Evidently Chickentown
  3. Tzusing – 4 Floors Of Whores
  4. Boys Noize – Distort Me
  5. Bruce – What
  6. Anthony Naples – OTT
  7. Floorplan – Let The Church
  8. J-Zbel – ZHF (Gale Mix)
  9. Blackstone – Samba Oscura
  10. James Ruskin – Work (Steve Rachmad Mix)
  11. Drexciya – Black Sea
  12. Peder Mannerfelt – Enter Reoccurring Disparity
  13. Mumdance & Logos – Teachers
  14. Pariah – Caterpillar
  15. Pangaea – Fuzzy Logic
  16. Clouds – Peder Skram
  17. Slowthai – ENEMY
  18. Tommy Holohan – Harpcore Draw
  19. Chevel – Voices Sound In My Head
  20. Peaches – Fuck The Pain Away
  21. Sleeparchive – Smokestack
  22. DJ Rush – Club Freaks
  23. Logos feat. Mumdance – Zoned In
  24. Novelist – Nov Wait Stop Wait
  25. Special Request – Broken Dreams
  26. DJ Stingray 313 – Dark Arts
  27. Soft Cell – Tainted Love

Leave a Reply

Your email address will not be published.